2 Octobre 2017

Tunisie: Prometteur !

Accompagné d'Aziz Belhani aux percussions, de Mohamed Anis Mestaoui à la guitare et au luth, d'Elyes Blagui au clavier et de Rami Daguech à l'accordéon, l'artiste au banjo a présenté neuf titres qui composent ce premier projet personnel.

Des chansons originales, mais également des reprises et des parodies. Hanin, Keyenni, Hatta nfass, Ghamadh inek, Netfakker -- primée pour les meilleures paroles lors de la dernière édition des Journées musicales de Carthage --, Etidhar li haybet al dawla, Hmema taret, Manaarafch et Zaâma ennar.

Zigzag musical

Bien que le public n'ait pas consenti le déplacement en nombre, le jeune chanteur et auteur-compositeur a présenté son spectacle avec la même verve et avec une grande aisance. Il a réussi à transporter les quelques personnes présentes, une heure durant, dans son univers musical et à créer une ambiance intimiste. À travers ses chansons, Mahmoud Turki passe aisément du sarcastique au romantique et ne lésine pas sur l' « auto-réprobation » ! Dans ses textes fort originaux, renforcés par une interprétation insolite, l'artiste a mis le dialectal à l'honneur et a eu l'intelligence de jouer sur toutes les cordes sensibles : politique, amour, condition sociale, statut du musicien, et nous en passons. Les compositions mélodiques, elles, sont faites d'influences et de sonorités diverses. Mahmoud Turki puise, en effet, dans différents registres et répertoires musicaux tunisiens et orientaux dopés d'harmonisations occidentales. Des airs souvent familiers, on ne peut plus trop familiers par moments... Mais ce n'est pas tout, l'artiste use aussi de la citation et du collage et s'affranchit des formes musicales totalisantes.

A fignoler...

Toutefois, bien qu'il réponde aux normes de la musique postmoderne et de la vague alternative, Dyslexie est un spectacle qui n'est pas encore arrivé au stade de la maturité, dans son ensemble. C'est un chantier ouvert, en construction continue, « en bouillonnement », comme le qualifie son concepteur. Un spectacle qui a les défauts de ses qualités, sommes-nous tentée de dire.

Mahmoud Turki a trouvé sa voie, mais se cherche encore. Sa personnalité musicale commence à s'esquisser et à prendre de la couleur. Avec son talent incontestable, sa fraîcheur d'esprit, son sens de la communication, ses capacités vocales, il promet d'aller loin, très loin même, nous en sommes certains. Il gagnerait beaucoup à exploiter davantage tous ces atouts pour arriver à une version plus aboutie de Dyslexie, mais également pour se frayer un chemin sur la scène musicale nationale et, pourquoi pas, internationale.

Mahmoud Turki. Retenez bien ce nom !

Tunisie

Pourparlers libyens à Tunis - Les difficultés persistent

Entamée dimanche dernier 15 octobre, la deuxième étape des pourparlers libyens à Tunis… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.