2 Octobre 2017

Burkina Faso: Economie nationale - Echanges à Kosyam pour mieux intégrer le secteur minier

Le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a reçu en audience, le vendredi 29 septembre 2017, à Kosyam, une délégation de ministres africains en charge des mines et des carrières et une autre de responsables de sociétés minières.

Dans l'agenda du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, le vendredi 29 septembre 2017, il y avait deux audiences. La première délégation que le chef de l'Etat a reçue est celle des ministres africains en charge des mines.

L'équipe était composée de la ministre sénégalaise des mines et de la géologie, Mme Aïssatou Sophie Gladima, chef de délégation, des ministres en charge des mines du Niger et du Mali, de la vice-ministre des mines du Ghana et du représentant du ministre marocain des mines.

« Nous sommes venus remercier le chef de l'Etat pour l'invitation qu'il nous a faite dans le cadre de l'important évènement qu'est la Semaine des activités minières de l'Afrique de l'Ouest (SAMAO). Nous lui témoignons notre gratitude pour l'accueil et l'hospitalité qui nous ont été réservés au Burkina Faso. », a déclaré Mme Aïssatou Sophie Gladima, à la sortie d'audience.

Elle s'en est réjouie d'autant plus que, selon elle, la SAMAO 2017 a regroupé de grands experts, des universitaires et des investisseurs qui appuient les pays concernés dans l'exploitation de leurs ressources minières.

Se prononçant sur la santé du secteur de la mise, elle a fait savoir que c'est le boom minier actuel en Afrique qui a réuni les acteurs du domaine à Ouagadougou afin déchanger sur comment les économies africaines peuvent tirer le maximum de profits.

« Nous pensons que de plus en plus les retombées vont aller vers les populations et booster l'économie du continent. », a-t-elle rassuré. Les opérateurs des mines et des carrières, accompagnés du ministre des Mines du Burkina Faso, Oumarou Idani, ont dit être allés rendre une visite de courtoisie au Président du Faso et le remercier pour son implication personnelle et celle de son gouvernement dans le développement du secteur minier.

« Nous sommes aussi à Ouagadougou pour la SAMAO. Nous avons échangé sur les enjeux du secteur minier et comment intégrer davantage les compagnies minières dans l'économie nationale. Le gouvernement a exprimé sa vision et ses attentes et nous verrons ensemble comment réaliser ces objectifs », a confié à la presse, le porte-parole du groupe, Oumar Toguyeni, vice-président régional Afrique de l'Ouest de IAMGOLD Corporation.

Selon lui, les échanges ont concerné également les stratégies à adopter pour développer davantage le secteur des carrières « qui occupe une place importante dans l'exploitation des ressources naturelles du Burkina Faso.

» Par ailleurs, M. Toguyeni a souligné que d'autres sujets sur lesquels les opérateurs des mines et des carrières travaillent avec le gouvernement afin de rendre le secteur plus compétitif et attrayant, se sont aussi invités aux débats.

L'objectif étant d'attirer de nouveaux investisseurs. A l'issue de l'entrevue avec Roch Marc Christian Kaboré, il a dit être satisfait. « Nous avons reçu beaucoup de conseils du Président du Faso et nous allons repartir vers nos bases et voir comment nous allons mieux intégrer nos activités dans l'économie nationale. », a conclu le porte-voix des opérateurs.

Burkina Faso

Avec le cinéaste burkinabè Sékou Traoré dans «L'œil du cyclone»

C'est un film fort qui sort ce mercredi 22 novembre au cinéma en France, en partenariat avec RFI. «… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.