3 Octobre 2017

Burkina Faso: Inhumation de Justin Coulibaly - Le monde de la presse pleure un combattant intrépide

Justin Coulibaly repose désormais au Cimetière municipal de Gounghin. L'homme a été accompagné à sa dernière demeure après avoir passé une bonne partie de sa vie sur terre dans le militantisme. Parents, amis, collègues et camarades de lutte ont été nombreux, hier 2 octobre 2017, à son inhumation pour rendre un dernier hommage à l'illustre disparu, parti dans les prairies éternelles à l'âge de 65 ans.

C'est une foule immense qui a assisté à l'inhumation du journaliste à la retraite, Justin Coulibaly. Il est décédé le 29 septembre dernier à 18h, à l'âge de 65 ans. Ses collaborateurs, parents et amis retiennent trois choses de l'homme.

L'homme est présenté d'abord comme un militant engagé. Pour preuve, il fut membre fondateur du Syndicat national des travailleurs de l'information et de la communication (SYNATIC), de l'Association des journalistes burkinabè (AJB), du Centre national de presse Norbert Zongo (CNP-NZ). Il a amplement contribué à la création et à l'animation du Collectif syndical CGT-B, du Collectif des organisations démocratiques de masse et des partis politiques, de l'Unité d'action syndicale (UAS). La liste n'est pas exhaustive. « 27 ans durant, tu as mené le combat pour la liberté d'expression et de presse, pour la démocratie tout court», a rappelé Siriki Dramé, secrétaire général du SYNATIC.

Justin Coulibaly est présenté ensuite comme un homme conciliant. « Norbert Zongo aimait parler des gens bien. Moi, je pense que Justin est un homme bien. C'est une personne sociable. Il était très conciliant. Quand il y avait des débats très houleux, c'était lui qui ramenait les gens vers des positions conciliantes. En 19 ans, je n'ai jamais eu le moindre problème avec Coulibaly », a témoigné Abdoulaye Diallo, coordonnateur du CNP-NZ. Jean Claude Méda, collègue et compagnon de lutte de Justin, abonde dans le même sens : « Justin, dans sa vie sociale, se préoccupait beaucoup des problèmes sociaux d'autrui ».

De Justin Coulibaly, ses collaborateurs retiennent enfin, un journaliste talentueux et consciencieux. « Nous avons travaillé ensemble à Sidwaya, à l'époque où il n'y avait que Carrefour africain et plus tard Sidwaya. De Justin, je retiendrai son franc parler en conférence de rédaction. Cette façon d'être véridique en conférence a été un atout et un apport pour ceux qui voulaient s'améliorer », selon Jean-Claude Méda. En mai 1990, l'homme a été licencié de la Fonction publique « pour avoir voulu assurer avec professionnalisme le droit public à l'information sur les évènements de mai 1990 ayant conduit à l'assassinat de Dabo Boukary à l'Université de Ouagadougou », a rappelé Siriki Dramé. Fort heureusement, il fut réintégré quelques mois plus tard.

Au regard de toutes ces qualités, « il nous sera difficile de te remplacer, mais nous allons nous inspirer de ton exemple pour poursuivre le combat que tu as mené toute ta vie», confie le SG du SYNATIC.

Justin Coulibaly laisse derrière lui une épouse et deux enfants inconsolables.

Le CV de l'illustre disparu

CURRICULUM VITAE

I- Etat civil

NOM : COULIBALY

PRENOM : Idy Justin

DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 1952 à Toussiana (Houet)

SITUATION MATRIMONIALE : Marié et père de deux enfants

NATIONALITE : Burkinabè

II- CURSUS SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE

1982 : Diplôme Supérieur de Journalisme (DSJ) obtenu au Centre d'Etudes des Sciences et Techniques de l'Information (CESTI) de l'Université Cheik Anta DIOP de Dakar

1974 : Baccalauréat A4 obtenu au Lycée Ouezzin COULIBALY de Bobo-Dioulasso

1970 : BEPC obtenu au Collège Tounouma Garçons de Bobo-Dioulasso

1966 : CEP obtenu à l'Ecole primaire de Toussiana

III- PARCOURS PROFESSIONNEL

Décembre 1997 à Décembre 2012 :

Employeur : Secrétariat Permanent du Conseil National de la Population (SP /CONAPO)

Postes :

- Responsable du Service IEC/population/plaidoyer

- Rédacteur en chef du trimestriel sur les questions de population et de développement (BULIPOD)

- Expert en communication du Projet Population et Lutte contre le Sida (PPLS) du SP/CONAPO (mars 1999- juin 2000)

Février 1991- décembre 1997 :

Employeur : Ministère de la Santé

Postes :

- Attaché de Presse du Ministre de la Santé

- Rédacteur en chef du Bulletin d'Information et de Communication de la Direction de la Santé et de la Famille (DSF)

Juillet 1989 - Mai 1990 :

Employeur : Ministère de l'Information

Poste : Rédacteur en chef du quotidien d'Etat Sidwaya

Janvier 1983 - Mai 1990 :

Employeur : Ministère de l'Information

Poste : Journaliste rédacteur à Carrefour Africain et à Sidwaya

1990 : Enseignant vacataire au Centre de Formation Professionnelle de l'Information (actuel ISTIC)

IV- VIE MILITANTE

Janvier 2012-Décembre 2016 : Président du Comité Technique de délivrance de la Carte de Presse et du Laissez-passer

2009-2012 : Membre du Comité Technique de délivrance de la Carte de Presse et du Laissez-passer

Depuis juin 2011 : Directeur de Radio Liberté du MBDHP

12 Novembre 1988 - 14 mars 2015 : Secrétaire Général du Syndicat Autonome des Travailleurs de l'Information et de la Culture (SYNATIC)

Depuis le 14 Mars 2015 : Secrétaire Général d'honneur du SYNATIC

Depuis 2008 : Membre de la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la fraude, la corruption et pour les libertés et contre l'impunité (CCVC)

2002 - 2008 : Chargé de communication de l'Observatoire International des personnes vivant avec le VIH/SIDA de l'Union Interafricaine des Droits de l'Homme (UIDH)

Depuis 2006 : Membre fondateur et Président de la Fédération Africaine des Maisons et Centres de Presse

Depuis 2000 : Chargé de communication du Mouvement Burkinabè des Droits de l'Homme et des Peuples (MBDHP)

Depuis 1999 : Membre du Comité de Pilotage du Centre National de Presse Norbert Zongo

Depuis Décembre 1998 : Membre du Collectif des Organisations Démocratiques de Masse et de Partis Politiques (CODMPP) créé suite à l'assassinat de Norbert Zongo

Mai 1998 : Membre fondateur du Centre National de Presse Norbert Zongo (CNP-NZ)

1995 : Membre fondateur du Journalisme en Afrique pour le Développement (JADE)

Depuis 1992 : Rédacteur en Chef du Journal Liberté du MBDHP

Ouagadougou, le 29 September 2017

Burkina Faso

Forum régional du Centre sur la sécurité - Pour la fusion de la police et de la gendarmerie

En prélude au Forum national sur la sécurité prévu du 24 au 26 octobre 2017, des fora… Plus »

Copyright © 2017 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.