2 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: Consultations Nationales de la Jeunesse Congolaise. NOGEC - Constant Mutamba donne le coup d'envoi

Les Consultations Nationales de la Jeunesse Congolaise -CNJC- initiées par la Nouvelle Génération pour l'Emergence du Congo -NOGEC- ont été lancées, avec brio, lundi 2 octobre 2017, au centre Béthanie, de la commune de la Gombe.

Prévues pour trois jours, soit du lundi 2 au mercredi 4 octobre, ces assises, coordonnées par Me Constant Mutamba, ont accueilli, dès le jour d'ouverture, plusieurs personnalités, associations, mouvements, partis,... structures des jeunes qui ont étalé leurs désidératas et, en même temps, ont émis les pistes de solutions en vue de contribuer au développement du pays et à l'épanouissement de la jeunesse congolaise. A voir les aller -retour des organisations des jeunes, il est donc plausible de souligner que le coup d'envoi de ce forum de la jeunesse constitue une réussite en soi.

Cependant, il ne reste qu'à attendre la clôture de ces réunions pour peser le «pour et le contre » concernant son apport dans le modus operandi de la résolution de la crise au Congo-Kinshasa et l'avancement de la République.

Un immense engouement et, même, de l'euphorie ont gagné le centre Béthanie lors de cette journée d'ouverture des CNJC. Une vingtaine de structures des jeunes, venue de part en part, a été consultée au cours de cette journée d'ouverture fracassante. Parmi elles, il peut être cité les représentants des regroupements des jeunes des autres territoires de la RD. Congo tels que le Nord-Ubangi, le Kindu et autres.

Tour à tour, les délégués de chaque organisation ont eu à communiquer à Constant Mutamba, le coordonnateur de ce forum, tous leurs difficultés ainsi que leurs propositions afin d'asphyxier la crise actuelle dans le souci d'améliorer le vécu des congolais, en général, et des jeunes, en particulier.

D'ailleurs, parmi les personnalités qui ont participé à cette journée d'ouverture, il faut souligner la présence de Dieudonné Nkishi, président de Congo Positif, parti politique militant pour la fin du chômage et ce, surtout chez les jeunes. Au sortir de son entretien avec l'initiateur de ces réunions, le numéro Un de Congo positif a justifié sa présentation par le souci de contribuer à l'émergence de la jeunesse. Pour lui, la plupart des actions qui s'effectuent dans le pays n'intègrent pas les jeunes. Par contre, elles concourent, malencontreusement, à la marginalisation de la jeunesse.

De ce fait, ce cadre, a-t-il renchéri, leur permettra de créer un front commun afin de militer pour les intérêts de la jeunesse. « L'union fait la force, dit-on. Au-delà de nos partis ou associations, nous devons trouver, ensemble, des solutions à tous nos problèmes », a-t-il lancé. Cet appel de Dieudonné Nkishi constitue, en effet, la quintessence des CNJC. D'autant plus qu'à la fin de ces consultations, les participants, dans la ligne droite du communiqué de la NOGEC qui circoncit le cadre de ces assises, vont, après avoir partagé leurs appréhensions respectives, créer un Rassemblement et Front progressiste de la jeunesse voué à la sauvegarde des intérêts de la République, d'une part, et à l'évaluation du processus électoral, d'autre part.

Par ailleurs, il n'est pas encore trop tard pour les autres mouvements des jeunes, qui hésitent encore de participer, de revenir à la raison afin de faciliter la création d'une synergie large et forte des jeunes.

Congo-Kinshasa

Chan Maroc 2018 - Les Diables Rouges tombent devant l'As Vclub 0-1

L'équipe nationale du Congo Brazzaville qui se prépare pour la 5ème édition du Championnat… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.