3 Octobre 2017

Madagascar: Ministre allemand Günter Nooke - « La lutte contre la corruption ne devrait pas être seulement sur papier »

Le ministre de la Coopération économique et du Développement allemand Günter Nooke (au milieu sur la photo). (Photo Kelly)

Le jour de l'Unité Allemande, ou Tag Der Deutschen Einhef, est la fête nationale allemande célébrant la réunification du pays le 3 octobre 1990, c'est-à-dire ce jour.

Le ministre de la Coopération économique et du Développement allemand Günter Nooke est dans nos murs. Il a tenu une conférence de presse, hier, à la Villa Berlin, à Ambatoroka, et ce, en marge de la fête nationale allemande. Ce ministre n'est pas allé par quatre chemins pour parler de la coopération bilatérale. D'entrée de jeu, il a souligné que « la corruption rend les choses difficiles aux entreprises allemandes et européennes ». Concernant notamment la coopération bilatérale, « si les conditions sur place s'améliorent ». Et d'enfoncer le clou, « la lutte contre la corruption ne devrait pas être seulement sur papier mais vraiment dans la réalité. On ne peut pas aider un gouvernement qui ne lutte pas efficacement contre la corruption ». Et d'enchaîner « qui profite de l'exploitation des ressources et des matières premières? Les structures sont loin d'être transparentes ».

Evaluer. Le ministre allemand a reconnu toutefois qu'il est difficile d'évaluer un pays au bout de trois jours. Malgré tout, il a constaté que le pays regorge de ressources naturelles et qu'il a également un potentiel humain. Dans la même foulée, cet homme d'Etat de faire remarquer que les négociations intergouvernementales auront lieu dans le courant de cette année», tout en soulignant au passage l'engagement du gouvernement malgache, et ce, en fonction du programme qui depuis deux ou trois ans, est sur la bonne voie. Il a d'ailleurs dit que l'Allemagne a repris sa coopération avec plus de 60 millions d'euros. Concernant l'énergie l'explication du gouvernement n'est pas plausible.

Investissement privé. Sur un tout autre sujet, il a souligné l'importance de la protection de la faune, la flore et des forêts. Il pense en outre que la Grande île a besoin d'un investissement privé mais qui devrait être géré de façon plus efficace. Faut-il rappeler qu'une délégation allemande conduite par le Directeur Régional pour l'Afrique Subsaharienne et le Sahel en la personne de Georg Schmidt au mois d'août dans la Grande île. Ce directeur régional de faire remarquer que sur le plan économique, les tâches qui attendent le pays sont énormes, vu le taux élevé de la pauvreté.

Cette délégation a été composée de représentants d'entreprises allemandes spécialisées dans les énergies renouvelables. Ils étaient venus pour mieux comprendre la situation qui prévaut à Madagascar. Pour en revenir, aux déclarations du ministre allemand la partie n'est pas encore gagnée pour le gouvernement malgache. Notons que l'ambassadeur d'Allemagne à Madagascar, Harald Gehrig, a assisté à cette rencontre avec la presse.

Madagascar

Des Malgaches prêts à faire face à l'épreuve de la peste

L'épidémie de peste s'est maintenant bien installée dans le quotidien des Malgaches. Ces derniers… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.