2 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: Badminton - Placide Odimba outillé sur les sciences appliquées aux sports à Montréal

Les performances sportives sont fonction de la préparation adéquate des athlètes. De ce fait, l'encadreur sportif est un agent indispensable pour le développement de l'athlète dans sa discipline sportive. C'est ainsi qu'on parle de plus en plus de la formation des formateurs.

Les encadreurs sportifs rd-congolais des diverses disciplines sportives se sont mis au pas depuis quelques années, en suivant des formations spécifiques au pays et à l'étranger pour améliorer la préparation des athlètes locaux qui prennent part à différentes compétitions nationales et internationales. C'est le cas du directeur technique national adjoint de la Fédération congolaise de badminton, Placide Odimba Wembo, qui a participé, pendant quasiment trois mois à Montréal au Canada à une formation du Programme d'appui international au sport africain et des Caraibes.

Bénéficiaire d'une bourse de la solidarité olympique, cet expert RD-congolais du Badminton a donc pu prendre part, au printemps 2016 à Montréal, à la 27e session de formation de ce programme qui est une initiative fondée par Pierre Ambroise Pariera et vise à renforcer les capacités des entraîneurs africains et des caraïbes pour un nouveau leadership des entraîneurs et directeurs techniques appelés à prendre en mains la destinée des sports africain et des caraïbes en vue de leur développement respectif. Actuellement, c'est Rebecca Sueur qui est la directrice du Paisac.

Outre Placide Odimba de la République démocratique du Congo, huit autres entraîneurs sportifs venus d'Afrique et des Caraïbes ont également participé à cette 27e session de formation du Paisac. Aussi a-t-on noté la participation de Ravelyne D'analie Saint Louis (Fédération haïtienne de natation), Djiguiba Dramane (Fédération ivoirienne d'athlétisme), Fernando Hessou (Fédération Béninoise de lutte olympique), Jean-désiré Aguigah (Fédération togolaise de handball), Gabriel Tchikaya (Fédération Congolaise de handball/Congo Brazzaville), Daouda Nitiema (Fédération Burkinabé de Taekwondo), Ahmed Belesbir (Fédération marocaine de Golf) et Alioune Badara Traore (Fédération malienne de Taekwondo).

Formations classique, avancée et complémentaire

Les stagiaires ont suivi les formation classique, complémentaire et avancée. Ce sont des entraîneurs canadiens qui ont dispensé les cours de la formation classique dans le cadre du Programme national de certification des entraîneurs (PNCE) piloté par l'Association canadienne des entraîneurs (ACE). Il y a eu à cet effet des modules de formation, entre autres, Mieux agir ; les fondamentaux du mouvement ; les compétitions - développement ; l'introduction à la compétition ; la compétition et développement - gestion des conflits ; la compétition et développement - psychologie de la performance ; la compétition et développement - développement des qualités athlétiques et la compétition et développement - efficacité en entraînement et leadership.

Les cours de la formation avancée ont été suivis selon le programme Paisac, assurés par d'éminents professeurs de renommée internationale et spécialistes en sciences appliquées au sport, notamment Charles Cardinal et Michel Portmann. Ils ont parlé des filières énergétiques (filières anaérobie alactique, anaérobie lactique et aérobie), de la préparation physique, du développement à long terme de l'athlète. Ici l'on note par exemple que le développement à long terme de l'athlète est un concept basé sur l'encadrement et l'accompagnement du jeune enfant, futur athlète, vers la réalisation des performances en compétitions internationales. Les derniers points de la formation avancée ont été la planification de la performance et la préparation physique pratique.

En guise de formation complémentaire, les entraîneurs stagiaires ont suivi une formation spéciale en lutte anti-dopage à l'Agence mondiale anti-dopage de Montréal sanctionnée par une évaluation en ligne. C'est également dans ce même contexte que les entraîneurs stagiaires ont été amenés à suivre un exposé au siège de l'Association canadienne des entraîneurs à Ottawa pour mieux cerner les objectifs et la philosophie du PNCE). Les stagiaires ont chacun obtenu un diplôme au terme de cette formation sur les sciences appliquées au sport.

Placide Odimba...

C'est donc outillé que Placide Odimba Wembo a regagné Kinshasa, ayant parfait ses connaissances. Ce licencié en éducation physique de l'ex-Institut pédagogique national devenu aujourd'hui Université pédagogique nationale est enseignant d'éducation physique, directeur technique national de la Fédération de Badminton du Congo, entraîneur de basket-ball, assistant chargé des Sports à l'Institut supérieur de commerce de Kinshasa et récemment diplômé en sciences appliquées aux sports à Montréal au Canada.

Congo-Kinshasa

La Régideso refuse les transactions en coupures de 5 000 Fc

La Banque centrale du Congo devrait interpeller les responsables de la Régideso qui, foulant au pied la… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.