3 Octobre 2017

Sénégal: Mise en œuvre du PUDC à Diourbel - Un argument solide pour la réélection de Macky Sall en 2019

Le Plan d'urgence de développement communautaire (PUDC), mis en place par le chef de l'Etat, vise à réduire les inégalités sociales entre les différentes communes.

Cependant il y a une certaine disparité entre le département de Diourbel et celui de Bambey où on note beaucoup de réalisations qui, selon les élus locaux, permettront au président Macky Sall de remporter les prochaines élections présidentielles de 2019. Les élus locaux de Diourbel demandent aux responsables du PUDC de rectifier le tir pour une meilleure implication des collectivités locales.

Le Plan d'urgence de développement communautaire (PUDC), mis en œuvre par le gouvernement du Sénégal, serait-il une arme redoutable du président Macky Sall pour sa réélection en 2019? Tout porte à le croire, au regard des différentes réalisations de ce programme qui vise à réduire les inégalités sociales entre les différentes communes du Sénégal. Ce programme a fait la part belle au département de Bambey, au détriment de Diourbel. En effet, il y a beaucoup d'ouvrages hydrauliques qui ont été construites, notamment des forages et châteaux d'eau dans les communes.

En effet, il y a beaucoup de réalisations qui ont été faites dans le département de Bambey. Le PUDC a permis de réaliser 5 km d'adduction d'eau et l'électrification de 7 villages. Sur les 38 Villages et 16 hameaux, il n y a que 5 qui ne sont pas électrifiés. Selon le secrétaire municipal, Ndiamé Dieng, ces réalisations auront un impact positif sur la réélection du président Sall en 2019. A cela vient s'ajouter le matériel d'allégement des travaux des femmes. Il s agit de 4 moulins, une batteuse, 3 presses à huile.

Au niveau de la commune de Ndangalma, dans la seule commune de Ngogom, il y a 19 villages électrifiés, deux forages et du matériel d'allégement des femmes pour le GPF de Bambey sérère, Seo et Niokette. L'eau et l'électrification sont en cours de réalisation. Si les réalisations continuent à ce rythme, selon Baboucar Ndiaye, le maire de la commune de Ngogom, le monde rural va à coup sûr voter en majorité pour le président Macky Sall. Selon lui, il y a un contrôle strict et une accélération des travaux.

Au niveau de Lambaye, le PUDC a permis d'électrifier 30 villages dont 5 sont mis en service. Il y a également un forage à Mérina Diop pour une vaste exploitation agropastorale. Le forage de Thieppe qui hantait le sommeil des populations est en cours de réalisation. Si tout est mis en service, le président Macky Sall n'aura pas d'adversaire dans notre commune, a soutenu Fallou Seck, le Directeur de cabinet du maire de Lambaye.

Apporter des correctifs dans la mise en oeuvre du PUDC

Le maire de Taïba Moustoupha est d'avis que le PUDC peut être déterminant dans sa réélection à condition que ce programme rectifie le tir car il y a un déficit de communication dans sa mise en œuvre. Beaucoup de collectivités locales ne sont pas impliquées dans la mise en œuvre du PUDC. Ibrahima Ndour plaide pour le renforcement de l'hydraulique rurale et l'électrification rurale. Sur 37 villages, il n'y a que 6 qui sont en voie d'être électrifiés. Certes, il reconnait qu'une batteuse à mil, 12 moulins à mil, 12 décortiqueuses, 3 presses à huile, 3 broyeuses, 3 décortiqueuses d'arachide et une machine à café ont été mis à la disposition des populations.

Mais la répartition des projets a posé beaucoup de problème car il y a des villages qui se sont retrouvés avec deux moulins alors d'autres n'en disposent pas. Au niveau de la commune de Touré Mbonde, il y a 13 villages électrifiés et 11 sont en phase de l'être, mais aussi une extension du réseau hydraulique. Il y a également 17 unités pour 17 villages, composés d'une batteuse, de moulins, de décortiqueuses. Il y a un retard dans la mis en place des équipements électriques qui tardent a être livrer.

Si on continue sur cette lancée, la candidature du président Macky Sall passera comme lettre à la poste, a soutenu Modou Faye, le maire de Touré Mbonde. Selon lui, il y a une vraie révolution dans le monde rural. Et d'ajouter que les maires doivent être renforcés également en moyens pour pouvoir prendre en charge les demandes sociales.

Sénégal

Mécontents de la hausse du prix de la farine, les boulangers annoncent 48 heures sans pain

Si rien n'est fait d'ici là, les boulangers envisagent de ne pas fabriquer de pain les 1er et 2 novembre… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.