3 Octobre 2017

Ile Maurice: Collusion alléguée entre l'Audit et le bureau du chef commissaire - Von Mally porte plainte à l'ICAC

«De tels cas de corruption, c'est du jamais vu à Rodrigues !» Et Nicolas Von Mally entend bien y mettre bon ordre.

Il a porté plainte auprès de l'Independent Commission Against Corruption (ICAC) ce mardi 3 octobre, indiquant être en présence d'informations concernant des tentatives émanant du bureau du Chef commissaire de Rodrigues visant à soudoyer des officiers du bureau de l'Audit.

C'est lors d'une rencontre avec la presse, aujourd'hui, que le leader du Mouvement rodriguais (MR) et Minority Leader au sein de l'Assemblée régionale a dévoilé cette affaire au grand public. Expliquant qu'en ce faisant, il veut empêcher toute tentative de cover-up.

Le leader du MR dit être en présence de preuves qui méritent une enquête approfondie de la part de la commission anticorruption. «Cela concerne les membres de l'équipe du bureau de l'Audit qui viennent auditer les comptes à Rodrigues chaque année. Est-ce qu'il y a eu des tentatives de la part du bureau du Chef commissaire pour les soudoyer afin de minimiser ce qui se passe à Rodrigues ?» lâche Nicolas Von Mally. Avant de lancer : «Finn éna aranzman ant Island Chief Executive (ICE) ek bann ofisié l'audit so as not to provide full information.»

«C'est la même équipe qui vient auditer les comptes.»

À chaque fois, fait-il remarquer, «c'est la même équipe qui vient auditer les comptes». Qui plus est, révèle Nicolas Von Mally, ces officiers auraient une voiture à leur disposition 24 heures sur 24, y compris les week-ends et les jours fériés, ainsi que de l'eau gratuitement. Ils auraient même droit à des activités de pêche et des visites gratuites des sites touristiques, le remboursement du coût de l'achat de leurs journaux quand ils sont dans l'île, ainsi que le remboursement de 15 kg d'excès de bagages à l'aéroport.

Pour le leader du MR, «cela suscite beaucoup de questions. Éna ofisié vini lé 3 avril li rétourn Moris lé 6 avril ek li gagn payé pou tou sa bann zour ki li ti sipozé res Rodrig-la. Li pran larzan-la ek li pa ranbours li.» Ce scénario se répète à chaque fois, poursuit Nicolas Von Mally.

La façon d'opérer du bureau du Chef commissaire mérite une enquête approfondie, affirme le Minority Leader de l'Assemblée régionale de Rodrigues. Pour lui, il y a trop de laisser-aller de la part du gouvernement régional. «Depuis que j'ai obtenu ces documents, j'estime que c'est le moment opportun d'aller porter plainte car personne n'est au-dessus de la loi.»

Cette affaire, ajoute-t-il, «est du pain béni pour l'ICAC. Nous avons tous les dossiers que nous allons leur soumettre. J'ai beaucoup de respect pour l'ICAC et je lui fais confiance».

Une «épidémie» dans l'île

Autre sujet abordé lors de la conférence de presse : le nombre grandissant de Rodriguais qui souffrent de problèmes respiratoires. Nicolas Von Mally veut savoir de la commission de la santé s'il y a une épidémie dans l'île et s'il y a eu mort d'homme de manière «bizarre». «Tou dimounn pé dir zamé zot finn malad koumsa mé bann lotorité pa pé dir nanyé.»

Le leader du MR veut savoir si des mesures ont été prises «afin de prévenir la propagation de cette épidémie. La commoission de la santé doit communiquer et expliquer à la population ce qui se passe car c'est sa responsabilité. Elle doit expliquer à la population quelles sont les précautions à prendre car ce sont des cas exceptionnels. Il faut des mesures exceptionnelles et des médicaments exceptionnels».

Ile Maurice

#18 - Maraye fuit le débat de l'Express

Cela devait être le deuxième match de « #18 Le Direct ». Mais Dhanesh Maraye a choisi de ne pas… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.