2 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: L'Eglise s'est fait manipuler par Joseph Kabila

Après avoir parrainé l'accord politique de décembre 2016, la Conférence épiscopale nationale du Congo continue de réclamer la publication rapide d'un calendrier électoral. Le pouvoir ne semble pas disposé à le faire.

La semaine dernière sur les antennes de la Deutsche Welle, le Père Clément Makiobo, secrétaire exécutif de la Commission Justice et Paix et membre de la CENCO, avait réclamé la publication rapide d'un calendrier électoral, conformément à l'accord baptisé "Accord de la Saint-Sylvestre", que les évêques ont chapotés. Un accord qui prévoyait la publication du calendrier électoral au plus tard 31 juillet 2017. Or, la Céni, commission électorale nationale indépendante , vient d'avouer son incapacité à organiser les élections, notamment, la présidentielle, d'ici la fin de l'année 2017.

Pour de nombreux observateurs de la vie politique nationale de la RDC, les évêques catholiques de la CENCO ont péché par leur naïveté. A en croire Eve Bazaiba Masudi, la secrétaire générale du MLC, le Mouvement de Libération du Congo, qui a très tôt tiré la sonnette d'alarme, "les membres de la CENCO ne sont pas politiques. Moi-même, j'avais de temps en temps attiré l'attention des prêtres pour leur dire qu'ils ne devaient pas se mêler de l'affaire du partage du pouvoir. Les dialogues au Congo finissent toujours pour les politiques : asseyons-nous et partageons le pouvoir", clame-t-il.

"Le régime est de mauvaise foi"

Maître Chris Shematsi, Coordonnateur du Mouvement Compte à Rebours invite les évêques à plus de lucidité, car estime-t-il, "c'est un régime qui a délibérément violé la Constitution. Moi, je ne voyais déjà pas, à l'époque, comment on pouvait croire que ce régime allait respecter un accord issu d'un compromis politique. Donc, le régime est de mauvaise foi. Aujourd'hui, je sens qu'il y a une démarche encore dans ce sens là pour un troisième dialogue. Je me dis que les évêques ne doivent plus être des dupes cette fois-ci." Et d'apeller les évêques, "s'ils doivent fournir des efforts", à le faire "dans la canalisation des énergies pour obtenir une pression populaire contre le régime. Je pense que les évêques doivent s'employer à cet exercice là, au lieu d'offrir encore à ce régime une caution morale", expliaque-t-il.

Campagne de désobéissance civile

Suite à la non-convocation du corps électoral, la Dynamique de l'opposition, une plateforme politique membre du Rassemblement a lancé, ce lundi, une campagne de sensibilisation à la désobéissance civile. Il est encore difficile de savoir si cet appel sera suivi par les populations.

"Nous avons décidé de lancer la campagne de sensibilisation à la désobéissance civile. Nous avons donné des instructions claires à tous les partis et organisations membres de la dynamique", a confié Claudel André Lubaya, Coordonnateur Adjoint de la Dynamique, à nos confrères d'ACTUALITE.CD

Congo-Kinshasa

Une ONG dénonce les transferts financiers d'une banque vers le Hezbollah

Un groupe d'enquêteurs de l'ONG américaine Enough Project dit avoir découvert qu'une banque… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.