3 Octobre 2017

Congo-Brazzaville: Formation - Deux cents enfants bénéficient des enseignements de français

Commencé le 3 juillet, l'atelier de français initié par le centre culturel Jean-Baptiste-Tati-Loutard, en partenariat avec la société Chevron Congo, a pris fin le 30 septembre par la remise des diplômes de participation et des kits scolaires aux enfants en présence des autorités locales, des responsables de l'enseignement et des parents.

L'atelier de français a été lancé dans le but de renforcer les capacités en langue française des enfants des classes de CM de Pointe-Noire. C'est un programme bâti selon l'approche de la pédagogie du dynamisme de groupe centré sur l'orthographe, la grammaire, la conjugaison, le vocabulaire, la lecture, l'écriture et l'expression écrite d'une part et de l'autre sur le développement durable qui porte sur la protection et la préservation de l'environnement, l'éducation civique et morale ainsi que sur la paix qui cultive le « vivre ensemble ». L'atelier a eu lieu cette année dans deux sites.

En remerciant tous les partenaires qui ont contribué à la réalisation de ce programme, Marie-Joseph Portella, de l'association Pointe-Noire Dynamique culturelle (APDC), a dit : « Le français est la base de tout. Pour bien faire les sciences, il faut bien comprendre le français. Nous souhaitons la pérennisation de ce programme qui a été très bénéfique aux enfants».

Pour Méthode N'koua, coordonnateur des projets communautaires de Chevron, représentant le directeur général de cette société, « l'enfant doit avoir la maîtrise de la langue française dès le bas âge. C'est pourquoi nous encourageons et remercions les parents qui ont compris cela puisqu'en entreprise et dans tout ce qu'ils vont faire à l'avenir, la maîtrise de la langue française est primordial. Et d'ajouter : « C'est important que les enfants soient plus proches du livre. Que le livre soit leur meilleur ami au lieu d'être seulement devant la télé, de consulter les smartphones et de suivre les films.

Appréciant l'initiative, Alphonse Kinkonda, représentant le directeur départemental de l'Enseignement primaire, secondaire et de l'Alphabétisation, a renchéri : « Le Conseil national de l'éducation préscolaire, de l'enseignement primaire, secondaire et de l'alphabétisation à l'issue de ses différentes sessions revient toujours sur la recommandation faite aux gestionnaires des structures éducatives de développer une dynamique partenariale franche pour appuyer les pouvoirs publics dans la mise en œuvre d'une politique éducative ».

L'atelier de français a été une réussite grâce à la volonté affichée des encadreurs mais aussi au désir d'apprendre des enfants. « Nous avons senti l'engouement auprès des apprenants pendant les différents ateliers. Ce qui a amené certains apprenants à remédier les insuffisances linguistiques, renforcer les acquis de base et à consolider les compétences déjà installées », a affirmé Ombrax Ondzongo, un encadreur. Les enfants ont exprimé aussi leur satisfecit par le biais de Georgina Safou Niongo. « Cet atelier ô combien indispensable et important nous a permis de parfaire nos connaissances en langue française, notamment en orthographe, grammaire, conjugaison et vocabulaire. Et nous espérerons que ces connaissances acquises nous aideront pour nos prochaines classes et à l'avenir dans notre parcours scolaire », a-t-elle indiqué.

Congo-Brazzaville

Parlement - Les députés édifiés sur l'élaboration du budget

Les députés ont consacré la journée du 12 décembre à Brazzaville à un… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.