3 Octobre 2017

Congo-Brazzaville: Célébration - Les Ponténégrins interprètent diversement la journée mondiale des animaux

Chaque année, la communauté internationale fête le 4 octobre la journée mondiale de tous les animaux, qui vise surtout à protéger des espèces en voie de disparition.

Lorsqu'on interroge certains Ponténégrins sur la philosophie de la journée mondiale des animaux, rares sont ceux qui rejoignent son idéal. « Pourquoi cette journée ? Est-ce que l'animal est aussi important pour qu'il soit célébré ? À votre question de savoir ce que vise cette journée, je dirai peut être qu'elle vise à conserver des animaux », propos d'un Ponténégrin travaillant dans une mairie d'arrondissement. Le jour du 4 octobre a été choisi pour célébrer cette journée lancée depuis 1931 lors d'une convention d'écologistes à Florence pour protéger les espèces menacées. Elle marque le jour de la fête du saint patron des animaux, saint François d'Assise.

Hormis sa mission principale qui est celle de protéger des espèces animales en voie de disparition, il y a aussi d'autres, notamment célébrer la vie animale sous toutes ses formes, la relation de l'humanité avec le règne animal, reconnaître les divers rôles que les animaux jouent dans la vie des humains et être reconnaissant les animaux qui enrichissent la vie des êtres humains.

Pour Gilbert Ipebolo, qui était chasseur dans une contrée du Kouilou, cette journée visant à protéger tous les animaux est une bonne chose. Et elle a le même rôle que la mesure de la fermeture de la chasse pendant un temps pour permettre aux espèces animales de se multiplier.

L'ONU et les espèces en voie de disparition

On note que cette journée fait partie des nombreuses journées dont les Nations unies sont inspiratrices. La particularité de celle-ci est que le site internet des Nations unies ne parle pas de la journée proprement dite mais il propose des sujets forts documentés sur différents animaux en danger. L'ONU travaille donc pour protéger les espèces en voie de disparition, notamment le tigre, le panda, l'éléphant et bien d'autres.

Congo-Brazzaville

Musique - Une animatrice de "Couleurs tropicales" partage son expérience avec des Congolais

Juliette Fievet, journaliste membre de l'équipe d'animation de l'émission sur Radio France Internationale… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.