3 Octobre 2017

Cameroun: Marchés financiers - Petites attentions pour l'investisseur

Une semaine internationale, lancée à Douala hier, lui est désormais consacrée.

Aucun marché financier ne peut prospérer sans la confiance des investisseurs. Le constat a été fait hier, 2 octobre 2017 à Douala, par le ministre délégué auprès du ministre des Finances, Elung Paul Che. C'était lors de l'ouverture de la première édition de la semaine internationale de l'investisseur, organisée par la Commission des marchés financiers (CMF) au Gicam à Bonanjo. Une initiative, jusqu'au 8 octobre prochain, qui se déroule simultanément dans tous les pays membres de l'Organisation internationale des commissions de valeurs (OICV). Objectif : promouvoir une plus grande éducation et une meilleure protection de l'investisseur sur le terrain des marchés financiers.

Il s'agit plus exactement de communiquer sur le marché financier du Cameroun, de rappeler au grand public son fonctionnement en définissant le rôle de chaque acteur. Jean Claude Ngbwa, président de la CMF, a fait l'état du marché financier camerounais qui, plus d'une décennie après sa création, « reste très modeste » avec seulement trois actions cotées à la Douala Stock Exchange (DSX), ce qui ne reflète pas l'économie du Cameroun. Un marché qui en 2016 avait une capitalisation boursière de 148 milliards F. Un chiffre bien loin des 1200 milliards F de la Rwanda Stock Exchange qui cumule moins de dix ans d'activités.

Le président de la CMF rappelle donc les axes de réflexion de cette semaine internationale : « réfléchir sur les raisons pour lesquelles nous avons ces difficultés importantes à faire venir les opérateurs économiques sur le marché. Est-ce que c'est un problème de régulation, est-elle restrictive ? Si c'est le cas, nous sommes capables d'adapter la réglementation aux besoins des investisseurs. Est-ce que c'est un problème de confiance généralisé sur les acteurs du marché ? »

La rencontre, qui regroupe les acteurs du marché, le régulateur, les épargnants, les investisseurs, va donc consister entre autres en conférences et ateliers, notamment, ce 3 octobre 2017, celui d'information et de sensibilisation de la presse économique aux marchés financiers sur le thème : « Les médias et la culture financière au Cameroun, quelles informations pour quels publics ?» Et hier, une conférence ouverte au grand public aura par exemple porté sur la gouvernance d'entreprise et la protection de l'épargnant. Sur ce point, Elung Paul Che a cité quelques mesures dans le cadre juridique camerounais permettant de protéger les investisseurs, comme de s'assurer que les bilans des sociétés sont publiés.

Cameroun

Mise en place de la couverture santé universelle - Il faut trouver 1300 milliards de F

C'est le montant estimé et validé par le ministre de la Santé publique André Mama Fouda… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.