3 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: Blocage du processus électoral - Jean-Claude Katende indexe Corneille Nangaa

Faisant un lien entre la non-organisation des élections dans le pays et les violations enregistrées des droits reconnus aux citoyens, le président de l'Association africaine de droits de l'homme (Asadho) a pensé que le président de la centrale électorale de la RDC serait l'une des personnalités contre laquelle il fallait une mobilisation pour qu'elle soit frappée par les prochaines sanctions ciblées.

Dans ses pages d'opinions libres du 3 octobre, le président de l'Asadho, Me Jean Claude Katende, a indiqué que le président de la Céni, Corneille Nangaa, « devra être tenu comptable de tous les Congolais qui sont arrêtés et ceux qui sont morts en rapport avec l'organisation des élections en RDC ».

Pour ce juriste, en effet, le lien entre les tergiversations de la centrale électorale relativement à l'organisation des élections et les atteintes aux droits fondamentaux des Congolais qui réclament lesdites élections était facile à établir. « Monsieur Nangaa est au centre de tous ces abus à cause de son manque d'indépendance et à cause des accointances avec la majorité au pouvoir », a souligné le président de l'Asadho. De l'avis de Me Jean-Claude Katende, qui soutient que Corneille Nangaa jouait le jeu de la majorité présidentielle, « refuser de publier le calendrier électoral malgré les appels des Congolais et de la communauté internationale contribue énormément à la crispation de la situation politique et à la violation des droits électoraux des Congolais ».

Congo-Kinshasa

La Régideso refuse les transactions en coupures de 5 000 Fc

La Banque centrale du Congo devrait interpeller les responsables de la Régideso qui, foulant au pied la… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.