4 Octobre 2017

Cameroun: Les chantiers paralysés à Bertoua

La construction de l'hôpital de référence est en phase d'installation, tandis que celle de 100 logements sociaux est bloquée par une grève.

Un tour dans ces deux sites des projets inscrits dans le plan d'urgence triennal à Bertoua, chef lieu de la région de l'Est lundi 18 septembre 2017, permet de constater que rien n'a évolué pour ces travaux dont les délais de livraison fixés par le gouvernement étaient prévus pour cette année. Devant le site de construction de l'hôpital de référence près du camp Sic, des chercheurs d'emploi rodent pour déposer les demandes de recrutement.

Dans l'enceinte du chantier, deux camions bennes sont stationnés et on peut observer l'implantation de fers à béton tissés çà et là. Signe perceptible que le chantier est en phase d'implantation. « Nous sommes en pleine installation du chantier », confirme un cadre technique de l'entreprise Alkan, maître d'œuvre du chantier.

Sur le site de construction de 100 logements sociaux, l'ambiance est complètement différente. Le portail d'entrée du chantier est barricadé et cadenassé. On peut lire sur une plaque « Ahan, voleur ; chantier d'enfer à louer, payez-nous ». Sur une autre plaque, « Alliances et Ahan, voleurs ». Dans un hangar situé en face du site sont assis une vingtaine d'ouvriers en grève qui réclament plusieurs mois d'arriérés de salaire à leur employeur introu vable sur le site. « On réclame deux mois de salaire depuis plus de trois mois que nous observons ce débrayage », fulmine, le visage froncé, le porte-parole des grévistes, qui précise que « pendant les deux mois de travail, seulement quelques fondations avaient été réalisées. Pour tout dire, rien de sérieux n'a encore été fait. Le chantier est paralysé ».

Tel que présenté lors du lancement des travaux, l'hôpital de référence de Bertoua sera bâti sur une superficie de 13.000 m2 pour un coût total de 8,9 milliards Fcfa. Le 10 avril 2017, André Mama Fouda, ministre de la Santé publique, affirmait lors d'une visite de travail à Bertoua que « les travaux vont durer 18 mois ».

Des retards sont également accusés pour ce qui est travaux de construction de 100 logements sociaux à réaliser sur un espace de 5 hectares. Ceux-ci devraient pourtant être livrés en décembre 2017. « Même si vous rencontrez des difficultés pour avoir l'eau et l'électricité sur le chantier ou que vous soyez obligés d'aller chercher les concassés à Yaoundé, vous devrez remettre les clés en décembre », avait insisté Jean Claude Mbwentchou, ministre de l'Habitat et du Développement urbain, lors d'une visite du chantier à Bertoua, le 03 mai 2017.

Cameroun

Incidents violents à Bamenda

Au moins quatre personnes, dont un policier, ont été blessées à Bamenda, épicentre de… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.