4 Octobre 2017

Cote d'Ivoire: Enfants en conflit avec la loi - Des ministères mutualisent leurs efforts pour juguler le phénomène

Le phénomène des enfants en conflit avec la loi appelés communément "microbes" préoccupe au plus haut point les autorités étatiques. Ainsi, au cours du dernier conseil des ministres, le gouvernent a décidé d'intensifier la lutte contre ces bandes de gamins et la délinquance sous toutes ses formes sur toute l'étendue du territoire national.

Pour traduire cette décision en actes concrets sur le terrain, des proches collaborateurs de plusieurs ministres, le directeur général de la police et ses collaborateurs et des maires se sont retrouvés hier au cabinet du ministre de l'Intérieur et de la Sécurité autour du directeur de cabinet Tobi Vincent pour engager la réflexion afin de trouver les solutions idoines à la problé- matique de l'insécurité sur les bords de la lagune Ebrié.

«Nous sommes ici pour rendre pratiques les décisions qui ont été prises par nos ministres. Et, il est heureux de constater que tous les ministères ont pratiquement des projets contre le phé- nomène des enfants en conflit avec la loi. Tout le monde a fait des propositions pour l'efficacité et la vitalité de la lutte », a indiqué le directeur de cabinet.

Selon lui, le groupe de travail a convenu, en effet, du traitement des causes du phénomène que sont entre autres, l'éclatement de la cellule familiale, les difficultés sociales, les questions de drogue... pour freiner les bandes et leurs parrains.

A l'en croire, toutes les actions engagées sur le terrain, c'est-à-dire l'opération policière Epervier III et celles à venir visent à permettre à l'Etat d'être au contrôle de la sécurité dans les contrées, villages et villes.

C'est pourquoi, a-t-il dit, la réflexion ne s'arrê- tera pas. « Chaque fois que notre gouvernement est saisi des questions qui inquiètent nos populations, nous avons le devoir de répondre aux préoccupations », a estimé le collaborateur du ministre Sidiki Diakité.

Le directeur général de la police, le commissaire divisionnaire major Kouyaté Youssouf, s'est voulu rassurant au terme de la rencontre.

«Nous allons prendre toute notre part dans la résolution du problème. Ce que je peux dire, c'est que nous allons maintenir l'épervier en vol, ce gros rapace pour aider à sécuriser les Ivoiriens », a-t-il tranquillisé.

Cote d'Ivoire

Lynda Aphing-Kouassi annonce la 4ème Conférence BTP & Infrastructure le 14 & 15 Décembre à Dakar

En prélude à la quatrième conférence organisée par le Cabinet International KAIZENE… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.