3 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: Sur financement de Profit-Congo - Les Chefs des quartiers sensibilisés sur le budget participatif 2018

Dans l'objectif de renforcer la rédévabilité, la transparence, la réintégration sociale et la participation citoyenne, le Comité d'Orientation pour la Réforme des Finances Publiques (COREF), sur financement du Projet de Renforcement de la Redevabilité et de la Gestion des Finances Publiques (PROFIT- CONGO), a organisé, du 2 au 3 octobre 2017, un atelier de mise à niveau des Chefs des quartiers sur le budget participatif.

Ces assises se sont déroulées au siège de la Caritas Congo Développement, dans la commune de la Barumbu. Pour la Ville-province de Kinshasa, 16 communes ont été sélectionnées. Concernant la journée d'hier, mardi, 3 octobre, il était question de sensibiliser les Chefs des quartiers de 8 communes restantes. Il s'agit de la commune de Kasa-Vubu, Ngiri-Ngiri, Bumbu, Makala, Barumbu, Kinshasa, Kintambo et Gombe.

Au cours de ces travaux, il était question de sensibiliser les Chefs des quartiers sur l'importance et l'utilité du budget participatif en vue de mobiliser la population sur cette question mais, aussi, parce que ce sont les Chefs des quartiers qui sont très proches de la population.

Le budget participatif favorise la participation citoyenne et permet de faire le suivi et le contrôle citoyen au niveau local ; il favorise des Entités Territoriales Décentralisées à améliorer les services publics.

Il permet également d'établir la confiance entre les gouvernants et les gouvernés au niveau local.

Madame Flora Dilu, chargée de Communication du Coref, a laissé entendre que le budget participatif est volontaire. Et pour y arriver, il y a cinq principales étapes, à savoir : les réunions d'orientations, le forum des quartiers, le forum des délégués, le forum communal ainsi que le vote du budget.

A l'en croire, la participation au niveau local est bouclée à l'étape de la validation du budget.

D'où, les délégués doivent faire le suivi jusqu'à la validation de ce budget. A titre illustratif, elle a souligné que cinq bureaux du quartier sont en construction dans la commune de Bumbu grâce au budget participatif.

Il y a lieu de noter que le budget participatif vise plusieurs projets notamment, l'assainissement, la construction des marchés, des caniveaux etc.

Réaction

Pour Madame Liliane Okende Kalambay, Chef du quartier Haut commandement-Socimat, dans la commune de la Gombe, cet atelier est important dans la mesure où il permet aux différents Chefs des quartiers de jouer pleinement le rôle de mobilisateur de la population en ce qui concerne le paiement des taxes communales afin de faciliter une éducation civique sur la fiscalité. Elle a salué cette initiative du Coref qui permet d'associer la base afin de donner son avis en ce qui concerne le développement du quartier.

Elle a estimé qu'il serait aberrant de rester dans l'ancien système où on décide tout et on impose à la population. Et d'ajouter que cette sensibilisation permet à ce que la population ait un mot à dire et que l'autorité soit redevable d'une façon citoyenne.

Objectifs de l'atelier

Parmi les objectifs de cet atelier figurent : la mise à niveau des chefs des quartiers sur les notions de budget participatif ; rappeler aux acteurs locaux l'historique de mise en œuvre du budget participatif en RD. Congo ; inviter les acteurs locaux à pouvoir mobiliser la population sur le budget participatif pour l'exercice 2018.

Congo-Kinshasa

Plus de 20 mille réfugiés de la RD Congo à Lunda norte

21.116 citoyens de la République Démocratique du Congo (RDC) sont abrités dans la province… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.