4 Octobre 2017

Cote d'Ivoire: Le FMI plaide pour une accélération des réformes économiques ivoirienne

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) s'est entretenue avec le président ivoirien Alassane Dramane Ouattara ce mardi 03 octobre 2017 au palais de la présidence à Abidjan.

Pour l'occasion, le numéro 1 ivoirien était assisté de son premier ministre Amadou Gon Coulibaly, des ministres, secrétaire général de la présidence de la République, Patrick Achi, de l'économie et des finances, Adama Kone, et du plan et du développement, Nialé Kaba. A en croire le chef de la délégation de l'institution de Bretton Woods, Dan Ghura, chef de division au département Afrique du FMI, la mission a échangé avec les autorités ivoiriennes sur les avancées économiques du pays. La mission du FMI a pu saluer les performances économiques réalisées par la Côte d'Ivoire au cours du 1er semestre de cette année, en dépit de la crise des prix du cacao.

« Les performances réalisées dans le cadre du programme appuyé par le FMI ont été fortes au cours du premier semestre de 2017. Tous les critères de performance et les repères indicatifs pour fin juin 2017 ont été atteints. Tous les repères structurels ont également été mis en œuvre, y compris trois mesures sur la politique et l'administration fiscales...En dépit de la chute des prix du cacao, de solides performances économiques se sont poursuivies en 2017 et demeurent bonnes à moyen terme », a déclaré Dan Ghura au sortir de l'audience. L'expert du FMI a ensuite recommandé au gouvernement ivoirien d'accélérer les réformes afin de maintenir "une croissance forte, soutenue et inclusive".

Par ailleurs, les échanges entre le FMI et les autorités ivoiriennes ont permis de tomber sur un accord portant sur les programmes d'aide. « Les discussions de la deuxième revue du programme appuyé par les accords FEC et MEDC ont permis aux autorités et à la mission des services du FMI de conclure un accord au niveau des services sous réserve de son approbation par la direction du FMI et du Conseil d'administration. L'examen par le Conseil d'administration pourrait intervenir en décembre 2017 », a relevé Dan Ghura.

De bonnes perspectives pour 2018

Lors de l'audience avec le président ivoirien, la mission du FMI a annoncé de bonnes perspectives pour l'année prochaine et le moyen terme. « La mission du FMI et les autorités ivoiriennes se sont entendues sur des mesures de politiques budgétaires en 2018 en vue d'atteindre les principaux objectifs du programme. Ces mesures devraient permettre au déficit budgétaire de baisser à 3,75% du PIB en 2018 et converger vers la norme du déficit régional de l'UEMOA de 3% du PIB en 2019 », a confié le chef de la délégation. Selon lui, la Côte d'Ivoire devrait poursuivre et renforcer ses efforts afin de réaliser de bonnes performances.

Notons que cette audience intervient dans le cadre d'une mission de la seconde revue du Programme économique financier triennal (PEF) soutenu par le Fmi grâce à des accords conclus dans le cadre de la Facilité élargie de crédit (FEC) et du Mécanisme élargi de crédit (MEDC). La délégation des experts a ainsi séjourné en Côte d'Ivoire du 19 septembre au 03 octobre 2017 et a pu rencontrer la plupart des décideurs du pays.

Cote d'Ivoire

Lynda Aphing-Kouassi annonce la 4ème Conférence BTP & Infrastructure le 14 & 15 Décembre à Dakar

En prélude à la quatrième conférence organisée par le Cabinet International KAIZENE… Plus »

Copyright © 2017 Ecofinance.sn. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.