5 Octobre 2017

Togo: La Police tient une très bonne piste

Les auteurs du braquage d'un bureau de cambistes ce mardi 3 octobre à Lomé seront bientôt connus. En tout cas dans le cadre de l'enquête, la police tient une très bonne piste a assuré le ministre de la Sécurité, Yark Damehame qui échangeait ce mercredi avec les journalistes.

L'un des assaillants battus à mort par la population a été identifié par un témoin a confié le ministre, très confiant sur la suite de l'enquête. Le ministre n'a pas voulu aller dans les détails mais assure en outre que les mesures seront prises relativement à cette affaire.

Il a fait observer qu'ailleurs, on ne peut pas rentrer dans un marché avec une moto. « Si cette mesure était en vigueur au Togo, la replie aurait été difficile pour ceux qui ont opéré », a fait remarquer Yark Damehame.

Le ministre qui a également indiqué que plusieurs chargeurs de fusils AK47 ont été abandonnés sur place par les assaillants a rappelé la nécessité à chacun de faire en sorte qu'on préserve le climat de paix dans le pays.

Au cours d'une opération de braquage mardi, menée par six (6) personnes à dos de motos, les malfrats dans leur tentative de s'emparer de l'argent des cambistes, n'ont pas hésité à abattre deux (2) échangeurs de monnaies avant de tirer sur plusieurs passants.

Selon un communiqué du ministère de la sécurité quatre (4) personnes ont perdu la vie dans cette attaque et sept (7) personnes blessées dont l'une succombera à ses blessures à l'hôpital, portant le nombre de décès à cinq (5).

Togo

Les manifestations dispersées à Lomé

Au Togo, les manifestations sont interdites les jours de semaine, mais l'opposition a décidé de maintenir… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.