5 Octobre 2017

Congo-Brazzaville: Des couloirs humanitaires bientôt mis en place dans le Pool

Des couloirs humanitaires vont être créés dans un bref délai dans le Pool, en vue de faciliter la sortie des jeunes armés qui sont, selon les autorités, à l'origine des violences qui secouent cette région voisine de Brazzaville depuis avril 2016.

Le chef de l'Etat congolais Denis Sassou-Nguesso l'a indiqué il y a deux jours au cours des échanges directs et francs avec les sages, notables et religieux venus à sa rencontre à Brazzaville.

Recevant mardi 3 octobre diverses personnalités venues du Pool, le président Denis Sassou-Nguesso a indiqué clairement que ces couloirs humanitaires seront créés sans délai.

Des instructions ont été données à son directeur de cabinet, aux ministres de la Défense et de l'Intérieur, pour que toutes les conditions soient créées dans un bref délai à cet effet.

« La situation du Pool dure depuis des mois certes, mais elle sera résolue dans des délais raisonnables avec l'implication de tous », a indiqué à RFI une source proche du dossier.

Le dirigeant congolais a appelé tous les ex-combattants à sortir du Pool avec toutes leurs armes, même celles de chasse, qui seront toutes rachetées par l'Etat, a-t-il promis.

En écoutant les ressortissants du Pool mardi, on a retenu que la responsabilité des tueries et autres actes inciviques commis dans le Pool n'incombe pas qu'aux ex-combattants Ninjas et à leur responsable Frédéric Bintsamou, alias Pasteur Ntumi, mais aussi à quelques éléments indisciplinés de l'armée.

« Dans ce cas la sécurisation des couloirs humanitaires qui vont être créés doit être assurée par les gendarmes », a suggéré un responsable de l'opposition qui a préféré garder l'anonymat et pour qui la gendarmerie a toujours été plus neutre.

La paix véritable dans le Pool passe surtout par le pardon et la réconciliation, a estimé cette même source qui appelle les autorités congolaises, l'opposition et la société civile au sursaut.

Congo-Brazzaville

Quand l'usurpation des titres est rarement heureuse !

Dans l'entourage immédiat des chefs, il n'est pas rare de constater qu'ouvriers, chauffeurs, personnel du… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.