5 Octobre 2017

Guinée: Marche de l'opposition contre les armes à feu lors des manifestations

Photo: Aminata.com
Cellou Dalein DIALLO à Conakry

C'est la troisième marche en trois semaines à Conakry. L'opposition guinéenne a appelé dans les rues ses sympathisants mercredi 4 octobre pour marcher contre l'utilisation des armes à feu par les forces de l'ordre les jours de manifestations.

Il y a deux semaines, deux manifestants ont succombé à leurs blessures par balle. D'abord interdite puis finalement autorisée par les pouvoirs publics, ce mercredi, la marche sous haute tension à cause des risques de dérapages était très encadrée.

Au rond-point de l'aéroport, quelques véhicules de la police contrôlent les accès. En face, côté manifestants, le cordon sécuritaire d'un des partis politiques organisateurs de la marche encadre le cortège.

Au cours de la manifestation, le chef de file de l'opposition, Celou Dalein Diallo, descend de son véhicule pour saluer le directeur national des opérations de la police Ansmane Camara.

« Malgré le fait que certains jeunes hostiles ont lancé certains projectiles, on n'a pas réagi, mais votre sécurité a pu les contenir. C'est déjà, vraiment, un grand pas. »

Une tentative d'apaisement relativement nouvelle entre organisateurs et forces de sécurité pour éviter les débordements. Car depuis 2010, 83 jeunes sont décédés les jours de manifestations.

A ce jour presque aucune enquête n'a été ouverte, assure Fodé Oussou Fofana, le président du groupe parlementaire de l'opposition : « Si on doit rester à la maison parce que chaque fois qu'on doit sortir on doit tuer un manifestant, si on doit avoir peur de cela, si on veut être un pays démocratique, faut que chacun joue son rôle.

Les forces de l'ordre ont pour rôle d'encadrer les manifestations, doivent utiliser d'autres armes, qui ne sont pas des armes de guerre contre les manifestants. »

A l'issue de la marche, l'opposition a annulé sa journée ville morte prévue ce jeudi.

En savoir plus

Confusion à Enta au lendemain de la marche de l'opposition

De la frayeur et de la confusion sur l'autoroute Fidel Castro au niveau du Carrefour Tamisso, au quartier Enta dans la… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.