4 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: La série continue en province - Kasaï Central - Alex Kande destitué !

C'en est fini pour Alex Kande. L'homme n'est plus à la tête de la province du Kasaï Central. Il vient d'être démis de ses fonctions. Ça s'est passé hier, mercredi 4 octobre 2017, à l'Assemblée Provinciale.

« La motion de censure a été adoptée par 17 députés sur les 21 présents, 4 députés ont voté contre», a précisé Kabwanga Mannix, rapporteur de cette Assemblée, à la perche des journalistes, juste après le verdict. Il sied de souligner que cette décision lourde de conséquence a été prise à son absence. Destitué, Alex Kande vient de subir le même sort que Jean-Claude Kazembe dans le Haut Katanga ainsi que Tony Cassius Bolamba à l'Equateur. Triste ! A présent, l'opinion s'interroge pour savoir qui est celui qui saura lui succéder comme Gouverneur à la tête du Kasaï central.

Les Gouverneurs des provinces ont perdu toute quiétude depuis un certain temps. La plupart sont dans la zone de turbulence. Tenez ! Après Tony Bolamba à l'Equateur, Jean-Claude Kazembe dans le Haut Katanga, désormais, Alex Kande vient allonger la liste noire de ceux-là qui ont été démis de leurs fonctions. A l'issue de la motion de censure initiée contre lui par la majorité de représentants de la population Kasaïenne (Kasaï central), 17 des 21 députés présents ont opté pour sa destitution. Une triste nouvelle est alors tombée en plein lucarne sur le clan d'Alex Kande. C'est donc un coup dur.

Pour tout dire, Alex Kande peut ou ne pas faire appel. Mais, selon certains observateurs, il ne va que perdre temps et argent s'il s'acharne comme Jean-Claude Kazembe, au Haut Katanga, à poursuivre l'impérium après, visiblement, une destitution bénie d'en haut.

L'après Kande

Qui assurera donc l'intérim ? Cette question ne mérite même pas d'être posée car, depuis fin février 2017, Alex Kande, rappelé par la hiérarchie à Kinshasa pour des urgences, n'a plus tenu les rênes de sa province. C'est Justin Milonga Milonga, son vice, qui durant tout ce temps, a eu à porter et son fardeau face au phénomène Kamuina Nsapu qui continuait de faire rage et la jouissance du pouvoir. L'organisation du forum sur la paix au Grand Kasaï a été un grand test de confiance de ce dernier par la hiérarchie selon des sources croisées.

La balle est donc dans le camp de la Commission Electorale Nationale et Indépendante qui, dans les prochaines semaines, se voit obliger d'organiser des élections au Kasaï Central comme récemment ailleurs.

Congo-Kinshasa

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Brazzaville accueille, ce jeudi, un sommet spécial de la CIRGL (Conférence internationale sur la… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.