4 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: Ça brûle à l'Assemblée Provinciale - Roger Nsingi - Les Députés réclament la tête aujourd'hui !

«A grands maux, de grands remèdes», dit-on. Le Président de l'Assemblée Provinciale de Kinshasa, Roger Nsingi Mbemba, est attendu aujourd'hui, jeudi 5 octobre 2017 en plénière, au cours d'une session extraordinaire, pour tenter de se défendre face aux charges portées contre lui.

Les Députés Provinciaux de la Ville-province de Kinshasa ont, depuis l'ouverture de session parlementaire de septembre, décidé de briser le silence, et de porter haut leur son de cloche, pour tirer au clair la situation sur la gestion qu'ils qualifient d'opaque de Roger Nsingi. Face à de nombreuses accusations dressées à l'endroit du Président de l'Assemblée Provinciale de Kinshasa, la majorité des Députés ont déposé une proposition de résolution visant déchéance.

Et ce, conformément au règlement d'ordre intérieur. La commission chargée de redynamiser les affaires à l'Assemblée Provinciale de Kinshasa a tenu un point de presse, ce mercredi 4 octobre 2017, à l'Hôtel Kampo, dans la commune de Barumbu dans le but d'éclairer et fixer la population congolaise par rapport à plusieurs rumeurs qui ont circulé sur la toile. Les Députés avouent, ici, être déterminés à revendiquer leurs droits jusqu'au bout.

En effet, le comité s'est exprimé hier, en fin de matinée, pour faire part de ce qu'est réellement la situation au sein de l'Assemblée Provinciale. Ce comité est présidé par le Député Kiaku Mayamba, avec comme Vice-président, Jolinho Makelele et Henry Itoka, dans son rôle de rapporteur.

Les Députés provinciaux, dans leur plus grand nombre, ont introduit cette proposition visant la déchéance du Président de l'Assemblée Provinciale Roger Nsingi qu'ils accusent de violation du Règlement Intérieur, détournement des fonds et de mégestion. L'objectif poursuivi est de pousser les Députés à prendre les choses au sérieux et d'être plus responsables de leurs actes.

Henry Itoka a rappelé, en effet, qu'il s'agit d'une proposition de résolution portant déchéance du Président de l'Assemblée Provinciale, et non d'une motion de défiance contre lui, telle que plusieurs l'ont interprétée. Etant donné qu'il ne peut être juge et partie, Roger Nsingi sera face à l'Assemblée qui, elle, sera dirigée par le Vice-président.

Pour rappel, ceci a commencé le 30 juin 2017, lorsque quelques femmes Députées se sont réunies pour évaluer la situation au sein de l'Assemblée Provinciale. Elles ont été rejointes ensuite, par plusieurs autres Députés avec qui ensemble, ils ont multiplié des réunions à l'interne, pour apprêter un gros dossier qui surgit aujourd'hui comme une grenade dégoupillée.

Les Députés Provinciaux avaient demandé la convocation d'une session extraordinaire pour l'évaluation financière de l'Assemblée Provinciale de Kinshasa. Chose que le bureau avait plutôt mal perçue. Après environ quatre mois des recherches, les Députés Provinciaux avaient obtenu les informations nécessaires sur les finances de l'Assemblée Provinciale, le respect du règlement intérieur, ainsi que la gestion du patrimoine mis à leurs dispositions.

Et, le cadre idéal pour la vérification de ces informations n'est autre que l'Assemblée Provinciale, réunie en plénière, dont la convocation ne peut être faite que par le Président de l'Assemblée ou, à la limite, son Vice-président. D'où, les Députés ont saisi le Bureau par une lettre officielle qui a été refusée sur base de plusieurs raisons notamment, le manque des moyens financiers. Les Députés ont alors créé une commission d'enquête parlementaire pour contrôler le bureau par rapport aux sujets de ladite convocation. Malgré l'obstruction ferme de Roger Nsingi, cette convocation devra finalement, faire l'objet de la plénière d'aujourd'hui. Et, donc, il devra répondre à tout ce florilège d'accusations qui, jusqu'à preuve du contraire, lui colle, malheureusement, à la peau par près de 40 Députés Provinciaux déterminés à le mettre à la porte, après plus d'une décennie à la tête de l'Assemblée Provinciale.

Congo-Kinshasa

Avant l'arrivée de Tshisekedi, des opposants arrêtés à Lubumbashi

Plusieurs membres de l'opposition ont été arrêtés dimanche 22 octobre à Lubumbashi… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.