5 Octobre 2017

Mali: Application de l'accord de paix au pays - L' ONU regrette une absence de progrès

Le Secrétaire général, Antonio Guterres s'inquiète de la recrudescence des violences qui pourrait être préjudiciable à la présidentielle de 2018 et à la sécurité dans la région.

Dans un rapport du Conseil de sécurité publié mardi dernier, le Secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU) déplore l'absence de progrès politiques au Mali pour l'application de l'accord de paix de 2015. Antonio Guterres parle d'une recrudescence des violences dans ce pays au cours des derniers mois. Il regrette en particulier l'absence d'avancée administratifs et institutionnels à Kidal dans le nord et Tombouctou dans le centre.

«Je suis profondément préoccupé par les développements récents au Mali, en particulier la reprise de violents affrontements entre les groupes armés signataires de l'accord de 2015 et les turbulences politiques entourant le référendum constitutionnel», fustige M. Guterres. Il regrette le fait qu'aucun progrès n'ai été fait pour l'application de l'Accord de paix et la réconciliation au Mali. «Alors que le pays entre dans une période électorale intense, s'achevant avec une présidentielle en 2018, le soutien inébranlable et l'engagement des parties signataires en faveur du processus de paix sont des pré-requis pour éviter de descendre dans un cercle vicieux de violence et de chaos, compromettant l'avenir du Mali et ses chances d'une paix durable», poursuit-il.

Cette menace croissante, selon le secrétaire général de l'ONU, pourrait finalement avoir une incidence sur la paix dans les Etats voisins, notamment le Niger et le Burkina Faso. Il appelle donc la communauté internationale à soutenir l'avènement du G5 Sahel, la force multinationale de lutte contre le terrorisme en Mauritanie, au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Tchad.

Mali

Après Tombouctou, la CPI «enquête sur d'autres crimes»

La procureure de la Cour pénale internationale était à Bamako pour une visite de deux jours, mardi… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.