5 Octobre 2017

Sénégal: Appel au dialogue politique - Pur et Yessal attendent d'être contactés

Le parti pour l'unité et le rassemblement (Pur) ainsi que Les Démocrates réformateurs/Yessal (Ldr/Yessal) n'ont pas été encore contactés pour un éventuel dialogue politique, par le tout nouveau ministre de l'intérieur, Aly Ngouille Ndiaye.

Toutefois, le Coordonnateur du Pur, EL Hadj Issa Sall, tout comme le président de Ldr/Yessal, Modou Diagne Fada restent réceptifs à la main tendue par le régime de Macky Sall.

Quand le nouveau ministre de l'intérieur, Aly Ngouille Ndiaye déclare qu'au sortir des élections législatives, l'on sait qui est de l'opposition dans ce pays, non sans indiquer qu'il a déjà pris langue avec certains leaders des formations politiques comme le Parti pour l'unité et le rassemblement (Pur), ou encore Les démocrates réformateurs/ Yessal (Ldr/Yessal) qui ne sont pas encore contactés. C'est du moins ce que révèlent les responsables politiques de ces dites formations politiques contactées par la rédaction de Sud Quotidien.

En effet, joint au téléphone hier, mercredi 4 octobre, le président du Ldr/Yessal, Modou Diagne Fada répond, sans ambages : «moi, je ne suis pas contacté pour des discussions». Mieux, il révèle n'avoir eu aucun contact avec le nouveau ministre de l'intérieur, ni avec une quelconque personnalité de la mouvance présidentielle, dans le sens d'un dialogue politique. Il précise, toutefois, qu'après la formation du gouvernement de Dione II, il a appelé certains ministres, à l'image du ministre Aly Ngouille Ndiaye, avec qui il garde des relations personnelles, pour les féliciter. Cela, même s'il compte parmi les partis de l'opposition qui ont eu un député sur la base du principe du «plus fort reste» à l'élection législative dernière.

Même son de cloche du côté du seul parti de l'opposition à avoir décroché 3 sièges dans la 13ième législature en cavalant seul, lors des législatives du 30 juillet dernier. En effet, le coordonateur national du Pur, El Hadj Issa Sall, renseigne que «nous (Pur) n'avons pas été encore contactés». Toutefois, il semble rester confiant quant à la nécessité pour le régime en place de prendre langue avec leur formation. Pour lui, «cela ne devrait pas tarder». La cause, à son avis, «car nous sommes des acteurs et pas des moindres dans l'environnement politique au Sénégal en tant que tête de l'opposition».

Quid cependant des préoccupations et autres appréhensions de l'opposition sur ledit dialogue appelé par le régime de Macky Sall ? Sur ce point, l'ancien président du groupe parlementaire de l'opposition «Les libéraux et démocrates» pose des préalables, même s'il considère que «c'est même un non sens d'appeler au dialogue dans une démocratie et un Etat de droit». Pour lui, «le dialogue entre le régime et l'opposition doit être pérenne». Il trouve, cependant, que le dialogue doit être «franc, sincère et inclusif sur des questions de paix, de société, d'économie ; des questions qui approfondissent la démocratie et l'Etat de droit, et non sur des questions électoralistes».

Du côté du Pur, «aucun préalable et aucune condition pour y aller» n'est posée, selon le professeur El Hadj Issa Sall. En fait, très favorable au dialogue, il laisse entendre que «nous ne pouvons avoir aucune appréhension à priori», même s'il pense que «s'ils appellent au dialogue, c'est pour améliorer l'existant».

Sénégal

Interdiction de l'importation de la volaille - Le pays va se défendre à l'Omc

Depuis plus de 10 ans, le Sénégal a interdit l'importation de la viande de poulets en raison de la grippe… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.