5 Octobre 2017

Sénégal: Promesses d'assainissement aux Hlm Grand Médine - Des débuts de solutions notés

Le quartier Hlm Grand Médine des Parcelles assainies, connu pour ses nombreux problèmes d'assainissement, semble connaître des débuts de solutions, conformément à la promesse faite par la tête de liste nationale de Benno Bokk Yakaar (Bby), Amadou Ba, lors de la campagne électorale pour les dernières législatives.

C'est du moins le sentiment des populations rencontrées, le mardi 3 octobre dernier, au cours d'une visite de chantier organisée par les responsables de l'Alliance pour le République (Apr) de la commune.

Peut-on dire que les promesses de campagne tenues dans la commune des Parcelles assainies, par le ministre de l'Economie, non moins tête de liste de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby), à Dakar, Amadou Ba, commencent à se concrétiser ? Certaines populations du quartier Hlm Grand Médine des Parcelles semblent répondre par l'affirmative, au vu de la prise en charge de l'une des nombreuses doléances exposées au ministre Amadou Ba lors de la campagne.

C'est le cas pour Mouhamadou Habib Sarr, Secrétaire général de l'association Action solidarité, trouvé devant sa maison, juste à côté des infrastructures de l'Onas. En effet, à l'occasion d'une visite de chantier initiée par les responsables politiques de l'Alliance pour la République (Apr) de la commune, le mardi 3 octobre dernier, M. Sarr a fait savoir «qu'un début de solution a été trouvé cette année».

Le septuagénaire, habitant les lieux depuis 1984, renseigne que les inondations sont récurrentes dans cette zone dépressive du quartier. Montrant du doigt les aménagements faits par les habitants du quartier devant leur maison pour contenir l'eau de pluie, qui atteignait, selon lui «70cm à l'intérieur des maisons», M. Sarr indique que «cette année, nous avons eu l'arrivée de M. Fallou Ndiaye, un ami intime de M. Amadou Ba qui nous a fait savoir qu'ils vont chercher une solution, même si elle est provisoire». Même s'il reconnait que le problème n'est pas entièrement résolu, il se réjouit tout de même du fait que l'eau puisse ruisseler 30mn après la pluie. Cela, tout en attendant la solution durable, notamment «la grosse conduite de 800cm qui va se connecter à la Vdn», comme promis par les responsables politiques, confie-t-il.

Même sentiment au niveau des Hlm Grand Médine sur mer où l'Onas paraît avoir enlevé des pieds des populations une grosse épine qui les empêchait de dormir en période hivernale. Le responsable politique apériste à Grand Médine, Seyni Fall, qui a conduit la délégation, informe que «lorsque les informations ont été remontées au ministre Amadou Ba, de concert avec les services techniques de l'Onas, des dispositions ont été prises pour la réalisation de ce que vous voyez».

L'infrastructure de l'Onas constitue en fait de nombreux canaux d'évacuation des eaux de pluies réalisés dans une zone dépressive, où stagnait l'eau dès qu'il pleut. Non loin de là, plus précisément à la mosquée du quartier, des ouvriers s'acharnent à placer des pavés tout autour du lieu de prière. En effet, une dalle de protection contre les inondations est en cours de réalisation sur la demande du ministre Amadou Ba, selon les responsables politiques. Un geste hautement apprécié par l'imam de ladite mosquée, Imam Demba Thiam, qui a formulé des prières pour le Sénégal et pour le ministre.

Sénégal

Oscars du cinéma 2018 - Alain Gomis et le pays entrent en campagne

La campagne pour les Oscars a officiellement commencé hier, lundi 16 octobre à la Maison de la Presse,… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.