5 Octobre 2017

Sénégal: «Ubi tey, Jang tey» aux Parcelles assainies - Moussa Sy, maire de la commune se dit «optimiste»

En visite des chantiers notamment la construction et la réfection des salles de classe dans sa commune, le maire Moussa Sy se dit «optimiste» quant à l'effectivité de concept «Ubi tey, Jang tey» dans certaines écoles des Parcelles assainies. Selon Moussa Sy, la commune a pris toutes les dispositions pour un démarrage effectif des cours le 9 octobre prochain.

Le maire de la commune des Parcelles assainies se dit «optimiste» quant à l'effectivité de concept «Ubi tey, Jang tey» dans certaines écoles des Parcelles assainies. S'exprimant hier, mercredi 4 octobre au terme d'une visite qu'il avait effectuée au niveau des chantiers de constructions des salles de classes initiés par la commune dans certaines écoles, Moussa Sy a indiqué que toutes les dispositions ont été prises par la commune pour le démarrage effectif des cours le 9 octobre prochain.

«Aujourd'hui, la plupart des écoles pour ne pas dire toutes, sont nettoyées et n'entendent que leurs occupants le 9 octobre prochain pour le démarrage effectif des cours. A l'heure où je vous parle, il ne nous reste que trois écoles (des Unités 9 et 10 et école Hlm Grand Médine) à nettoyer d'ici vendredi prochain. Comme, nous le faisons déjà depuis plusieurs années, à la rentrée des classes, les élèves, leurs maitres, trouveront les écoles bien propres», a informé le maire Moussa Sy tout en rassurant également sur la disponibilité à temps des intrants pédagogiques.

«Nous avons sur place un important stock restant de l'année dernière (cahiers et craies), nous allons répartir ce stock entre les différentes écoles, le temps que la société qui a remporté le marché d'offre de cette année procède à la livraison des équipements scolaires dont 50 000 cahiers».

Accompagné des membres du Conseil municipal des Parcelles, le maire Moussa Sy a commencé la visite des chantiers par le stade municipal des Parcelles. Sur place, la délégation s'est entretenue avec les responsables de la nouvelle entreprise désignée par les autorités étatiques pour relancer et finaliser ce chantier initié depuis 2014 par le conseil municipal dont l'entreprise UDE qui avait la charge de l'exécution peiné après plus de trois ans de travaux à finir les fondations des gradins. Aujourd'hui, le paysage de ce chantier est tout autre. À peine deux mois de travaux, les 2/3 des gradins de ce futur bijou sportif de 2500 places pour les jeunes parcellois sont en place.

Après cette première étape, la délégation a fait cap au niveau des écoles élémentaires des unités 10 et 9 où l'Etat, à travers l'Agence d'exécution des travaux d'intérêt public (Agetip), est en train de construire des blocs de salles de classe en collaboration avec la commune. Au niveau de ces écoles où des ouvriers de maçons sont trouvés à pied d'œuvre, le maire a annoncé l'installation des abris provisoires le temps que les entreprises en charge des travaux livrent les nouveaux bâtiments.

À l'école élémentaire des Hlm Grand Médine, dernière étape de cette visite interrompue par la pluie d'hier, mercredi 4 octobre, le maire et sa délégation ont constaté l'état d'achèvement des travaux du bloc de six salles de classe dont le délai de livraison a été largement dépassé par l'entreprise qui a accusé plus de 7 mois de retard. Lors des échanges avec le responsable de ce chantier, le maire Moussa Sy, annonçant un autre programme de construction de six autres salles de classe dans cette même école, a pressé ce dernier à accélérer la cadence de leurs travaux afin de mettre à la disposition de la direction de cette école les 6 nouvelles classes dans les quinze prochaines.

Sénégal

Le Conseil de Paris apporte son soutien au maire de Dakar Khalifa Sall

Le Conseil de Paris a adopté un « vœu » mardi 12 décembre, visant à créer… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.