5 Octobre 2017

Afrique: Protection internationale - Le HCR met en garde contre les menaces

Le Haut-Commissaire adjoint des Nations unies pour les réfugiés, Volker Türk a, dans une allocution à la réunion annuelle du Comité exécutif de l'Agence tenue le 4 octobre à Genève, prévenu contre les menaces, visant le système mondial d'asile.

« Les violations du droit international des réfugiés sont nombreuses et se produisent dans toutes les régions du monde, menaçant la sécurité des personnes qui fuient pour protéger leurs vies », a déclaré Volker Türk. Le principal expert des Nations unies en matière de protection internationale a affirmé que de telles infractions incluent en particulier « des meurtres de réfugiés par les militaires », et de noter la forte augmentation des incidents de retour forcé des réfugiés. « Des familles terrorisées ont été déportées au milieu de la nuit, souvent avec la connivence d'agents de sécurité des pays d'origine », a-t-il souligné devant les représentants des 147 États qui composent le comité exécutif.

Selon M. Türk, certaines personnes au pouvoir ne tiennent pas compte de la tradition selon laquelle l'asile est un acte humanitaire et non politique. Certains responsables politiques ont ignoré l'humanité au profit de gains politiques à court terme, affirmant qu'ils agissaient pour défendre la liberté et la sécurité de leurs citoyens. Un autre souci majeur, pour le Haut-Commissaire adjoint, est la tendance croissante de mesures de dissuasion par les gouvernements, qui, dans certains cas, sont devenues des politiques délibérées de traitements cruels, inhumains et dégradants dirigés contre les personnes qui fuyaient ce type de traitements.

« Rouvrir une discussion sur ce qui a été le fondement de la protection internationale, pendant près de sept décennies, risque de devenir un exercice d'affaiblissement des normes existantes, en les réduisant au plus petit dénominateur commun, au détriment des millions de réfugiés qui doivent compter sur ce système pour leur survie », a-t-il affirmé, avant de rendre hommage aux efforts déployés pour promouvoir la coexistence pacifique dans les communautés d'accueil.

Plus de la moitié des 22, 5 millions de réfugiés dans le monde sont des enfants. L'année dernière, 64.000 enfants non-accompagnés et séparés ont été appréhendés à la frontière entre les États-Unis et le Mexique, plus de 2,4 millions de réfugiés syriens étaient des enfants et plus d'un million ont fui le Soudan du Sud.

Afrique

Le retour de 6000 jihadistes de l'EI en Afrique, principale «menace du futur»

Lors d'une réunion sur les moyens de combattre le terrorisme organisée par l'Union africaine et… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.