5 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: Kasaï-Central - Alex Kande, une déchéance aux gouts de règlement de compte

Reproché d'avoir mal géré l'affaire Kamuina Nsapu et, du coup, bloqué à Kinshasa depuis plusieurs mois, Alex Kande Mupompa a été démis de ses fonctions de gouverneur de province. Le coup est finalement passé par une motion de déchéance votée à l'assemblée provinciale.

Le gouverneur du Kasaï-Central, Alex Kande Mupompa, a été démis de ses fonctions, hier mercredi 4 octobre.

Dix-sept députés provinciaux ont voté pour sa déchéance contre quatre sur les vingt et un élus de l'Assemblée provinciale qui ont pris part au vote. Il est notamment reproché au gouverneur du Kasaï-Central la mauvaise gestion et le détournement de plus de 3 millions de dollars américains.

«M. Kande Mupompa Alex s'est rendu coupable de plusieurs infractions... Le détournement de 4 véhicules 4X4 qu'il a achetés pour le compte du gouvernement provincial et de l'assemblée provinciale.

Le détournement de la somme d'argent générée par le CEC, de la somme de 3 400 000 USD prêtée à la province par FBN Bank et la tentative de stellionat. Il a tenté de morceler la résidence officielle du gouverneur au profit d'une société privée », a déclaré le rapporteur de l'Assemblée provinciale, Manix Kabuanga.

La motion de censure contre le gouverneur a été déposée au bureau de l'assemblée provinciale le week-end dernier. Elle a été signée par seize députés provinciaux sur les 22 (2 députés qui ont voyagé pendant plusieurs mois ne siègent plus).

En réalité, Alex Kande serait pour beaucoup dans la dégénération de la situation sécuritaire au Kasaï Central dans l'affaire Kamuina Nsapu. Des violences qui se sont soldés par un bilan macabre de plus de 3000 morts dans la région, selon l'église catholique de la RDC.

À ce bilan, s'ajoutent des découvertes des dizaines de fosses communes et des villages complètement détruits. Alex Kande avait quitté sa province au début du mois de février 2017, quelques mois seulement après le déclenchement des violences liées au phénomène Kamuina Nsapu. Convoqué à Kinshasa «pour une mission de service», il n'est plus jamais retourné dans sa province.

Le plus étonnant est qu'à l'organisation du Forum sur la paix dans l'espace Kasaïen, Alex Kande n'y a pas pris part. Son camp accuse Kinshasa de l'empêcher de retourner dans sa province. Ce qu'avait démenti le vice-ministre de l'Intérieur, Basile Olongo.

La motion de déchéance votée à l'assemblée provinciale est une décision moins surprenante dès lors que le désormais ex-gouverneur a, plusieurs fois, selon des sources concordantes, forcé de démissionner.

Élu gouverneur du Kasaï-Occidental en décembre 2012, Alex Kande a été porté à la tête du Kasaï-Central en 2016 à la suite du démembrement de la première province.

Congo-Kinshasa

Casques bleus tués - Pas d'impunité pour les auteurs de l'attaque, promet l'ONU

Lors d'une cérémonie à Dar es Salaam, en Tanzanie, ce jeudi, le chef des opérations de… Plus »

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.