5 Octobre 2017

Afrique: Pourquoi les Africains ne pensent à l'union que dans des difficultés ?

Les Africains ne pensent à s'unir que pour se défendre contre des ennemis étrangers, réels ou imaginaires. C'est peut-être pourquoi l'unité de l'Afrique ne s'est vraiment jamais réalisée.

Dans une interview accordée au quotidien japonais Japan Times, le premier président Africain d'une université japonaise, le Malien Oussouby Sacko, raconte comment il a vécu ses années d'étudiant en Chine à la fin des années 1980.

Les étudiants Africains vivaient mieux que leurs confrères chinois, donc ils inspiraient une grande jalousie. Ils subissaient beaucoup de racisme. Ils étaient souvent attaqués. Alors ils ont mis en place une association visant l'union des africains pour défendre les confrères qui avaient des ennuis.

Mais ils étaient aussi divisés. « Il y a eu des moments où des conflits surgissaient aussi entre nous africains. Il y avait des gens qui voulaient se séparer, faire la différence entre les Africains et les Noirs.

Comme les Maghrébins (de l'Afrique du nord-ouest), ils disaient parfois: «Oh, nous faisons partie de l'Afrique, mais nous ne sommes pas noirs. Ce n'est pas notre problème. Mais s'ils avaient un problème avec les Chinois, ils deviendraient très, très africains!»

Ce témoignage montre que les Africains s'unissaient VRAIMENT, sans considération de couleur de peau, seulement quand ils avaient des problèmes qui les touchaient tous. Ils s'unissaient pour se défendre.

Et ils n'étaient pas les seuls. Kwame Nkrumah lui-même justifiait son « l'Afrique doit s'unir » par la lutte contre le néocolonialisme. Après avoir été chassés de l'Afrique, pensait-il, les forces coloniales cherchaient a recoloniser l'Afrique par d'autres moyens.

Donc il fallait que les Africains s'unissent, mettent en place une « Nation » africaine aussi puissante que les grandes puissances de l'époque, les Etats-Unis ou l'Union avec une armée puissante qui pourrait vaincre tous ceux qui voudraient recoloniser l'Afrique.

L'union défensive ne suffit pas

Toutes ces opinions sont valides, et la défense est une cause noble. Mais cette union que j'appellerai défensive est très fragile, et c'est peut-être pourquoi l'Afrique ne s'est jamais unie, au grand dam de Kwame Nkrumah.

Pour que l' « union défensive » réussisse, il faudrait trouver en permanence un ennemi à combattre. Et qu'est-ce qui se passe si l'ennemi n'existe plus, ou que ceux qui veulent s'unir ne sont pas d'accord sur la nature de l'ennemi ? L'union cesse d'avoir une raison d'être.

On voit que l'Union défensive est toujours en vogue sur le continent. Comme par baguette magique, les présidents Africains « s'unissent » contre la Cour Pénale Internationale. Les dictateurs en mal de légitimité « s'unissent » contre les sanctions de l'Union européenne sur un des leurs, etc etc.

Comme je l'ai déjà dit, cette Union défensive ne marche que temporairement. L'Afrique a toujours besoin de s'unir, mais elle n'a pas besoin d'ennemis étrangers pour expliquer ce besoin d'union.

Comme on dit l'union fait la force, et cette force, les Africains en ont besoin pour tirer le plus de biens de la coopération des uns avec les autres. C'est ce que j'appelle l'union « conquérante » .

Les Africains ont besoin de s'unir pour conquérir le monde, mais avant cela, ils ont besoin de s'unir pour conquérir l'Afrique elle-même. Comme dirait Achille Mbembe, l'Afrique doit s'ouvrir à elle-même.

L'un des outils pour cette auto-conquête est le «Passeport africain ». Mais bien qu'il ait été lancé, il ne suscite pas suffisamment d'enthousiasme chez les leaders africains, et c'est très peu probable que les simples citoyens africains en bénéficieront dans un proche avenir.

Chaque Africain doit pouvoir se rendre dans n'importe quel autre pays africain sans visa. Si les dirigeants africains parviennent à s'entendre sur ça, ce sera le début d'une vraie « union conquérante ».

Afrique

Conférences de l'Omc à Buenos Aires - Roberto Azevedo déçu des résultats obtenus

La onzième conférence des 164 ministres des Etats membres de l'Organisation mondiale du commerce (Omc) n'a… Plus »

Copyright © 2017 This is Africa. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.