5 Octobre 2017

Togo: Hilaire Logo Dossouvi, "le petit Mandela du Togo" dont doit s'inspirer la jeunesse

Il est incontestablement l'une des figures incontestables de la lutte pour plus de liberté et de l'éveil démocratique au Togo. Hilaire Logo Dossouvi, un membre actif du CJD, décédé depuis 2014, pour qui, "la démocratie n'est pas un état, c'est un processus", est célébré par ses compères et la jeunesse d'aujourd'hui.

Au cours d'une conférence-débat, à l'initiative du CJD et du CNJ, Eli Attiogbé, un des compagnons de lutte d'Hilaire Logo Dossouvi, à l'époque, a tenu à témoigner sur le parcours de l'homme et de sa lutte.

Il est revenu sur les conditions de vie difficiles de l'homme qui s'est retrouvé à un moment de sa vie et dans sa maladie qui l'a finalement emportée. Il a regetté le fait que d'autres se soient accaparés des retombées de sa lutte tout en l'oubliant.

S'inspirant des idées forces de Logo Dossouvi que certains ont par après vilipendé pour avoir seulement tenté de faire comprendre que "l'extrémisme à tout-va ne paie pas, et qu'il faut se tourner vers le dialogue", il a convié la jeunesse togolaise à une prise de conscience quand des leaders politiques les appellent à descendre dans la rue pour casser des édifices publics et privés.

"Militez mais intelligemment", c'est le conseil d'Eli Attiogbé à cette jeunesse mobilisée autour des idéaux de paix, de démocratie et de développement prônés par le CJD et le CNJ.

Les jeunes togolais ont été conduits par le professeur Kokou Tchariè, à décortiquer le thème principal de cette conférence-débat, "Engagement politique de la jeunesse togolaise pour la démocratie : quelles leçons en tirer ?".

Il a fait visiter les formes de démocraties vécues par les Togolais depuis les indépendances jusqu'à aujourd'hui.

M. Tchariè a convié a se rendre compte de ce que la jeunesse est un fer de lance manipule à sa guise par le politique et selon le temps et ce qui l'arrange. "Suivre bêtement les politiciens pour casser le peu que nous avons ?", C'est la grande interrogation à laquelle l'exposant a appelé les Togolais.

En attendant que chacun se fasse son opinion, "Casser c'est facile mais reconstruire c'est difficile", c'est en tout cas la certitude de ce professeur d'Université.

De tout ce qui précède, le professeur Tchariè, appréciant le parcoyrs de Hilaire Logo Dossouvi, et son choix final de se mettre au service des actuels gouvernants pour la reconstruction du Togo, depuis son retour au Togo jusqu'à son décès en 2014, l'a érigé en un "petit Mandela" que la jeunesse togolaise doit célébrer toute la jeunesse qui porte le Togo et son développement dans le cœur.

Pour rappel, les deux autres compagnons de Logo Dossouvi, dont le procès pour distribution de tract a ouvert la voie aux libertés publiques, sont Tino Doglo et Nayone.

Togo

Sortir de l'Ornière Aujourd'hui ou Attendre Encore 27 Ans : Les Erreurs à Eviter ?

Lorsque l'on analyse clairement la situation de notre pays et les événements qui le marquent, on est… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.