5 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: Droits humains - Des refugiés bloqués au pays

Un collectif d'ONG de promotion et de défense des droits de l'homme accuse le gouvernement de violer les principes en la matière, alors que des fonds auraient été mis à sa disposition par le Haut Commissariat de l'ONU aux refugiés afin de faciliter le processus à ces étrangers basés dans le pays.

Dans un communiqué conjoint du 4 septembre, des ONG de promotion et défense de droits de l'homme (ONGDH) se sont dites préoccupées par la manière dont le ministère de l'Intérieur de la RDC viole les principes d'équité en abandonnant des réfugiés et demandeurs d'asile basés sur le sol congolais.

Ces ONG notent, en effet, que par manque de passeports biométriques supposés être exigés par l'aviation civile, plus de 200 mille réfugiés sont bloqués en RDC depuis 7 ans et ne savent, par conséquent, pas effectuer un voyage en dehors du continent africain. Citant une source d'informations, ces ONG ont, par ailleurs, relevé que le HCR avait donné des moyens nécessaires aux autorités congolaises pour faire les titres de voyage biométrique en question, mais jusqu'alors rien n'a été fait.

La CNR doit correctement assumer sa mission

Le collectif d'ONGDH fait également constater que depuis sa création, la Commission nationale pour les réfugiés (CNR) ne remplit pas correctement sa tâche telle que confiée par le législateur. C'est après ce constat que ces ONG attendent des ministères de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de tout mettre en œuvre en vue de rétablir les réfugiés dans leurs droits, en leur délivrant les titres de voyage biométrique dans le meilleur délai. Au HCR, ces organisations ont recommandé de veiller à ce que les réfugiés obtiennent ces titres de voyage biométriques tels que stipuler dans la convention de Genève du 28 juillet 1951, ainsi que d'autres textes y relatifs. Les ONG signataires dont Anges du ciel, Dieu Défenseurs Universels, Promotion de la Déclaration universelle des droits de l'homme, Fondation Bill Clinton pour la paix, Human Rescue / RDC et Groupe Explorateur international appellent, par ailleurs, la CNR à jouer pleinement son rôle et de « cesser de donner son pouvoir à un simple secrétaire permanent ».

Congo-Kinshasa

Le sort du président Kabila après décembre 2017 au menu du sommet de Brazzaville

Brazzaville accueille, ce jeudi, un sommet spécial de la CIRGL (Conférence internationale sur la… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.