6 Octobre 2017

Ile Maurice: L'aquaculture bientôt une réalité à Rodrigues

Konokono, oursins ou encore concombres de mer. Voilà des produits que Rodrigues ambitionne d'élever dans des fermes aquacoles. Afin de booster son économie, l'île compte s'adonner à l'aquaculture. Les récoltes seront destinées au marché local et à l'exportation.

Le gouvernement régional de Rodrigues invite les sociétés intéressées dans l'aquaculture de présenter leur projet. Mais attention. Il n'y a aucune garantie que les soumissionnaires auront un permis d'exploitation. De plus, à ce stade, les autorités ne sont pas en mesure de dire où ces fermes aquacoles seront placées et comment elles fonctionneront.

Toute décision sera prise à la lumière de chaque proposition, affirme le commissaire de l'Environnement, Richard Payendee. Ce dernier assure qu'il ne sera pas question d'accorder des concessions comme c'est le cas ailleurs. «Aucun projet ne se tiendra dans des zones touristiques. Nous voulons élever des espèces qui sont déjà présentes dans les eaux rodriguaises», précise-t-il.

Richard Payendee garanti que la protection de l'environnement devra être un point important pour chaque projet.

Un promoteur avait déjà approché le gouvernement régional pour des élevages, pour ensuite relâcher les e s p è c e s adultes dans une région spécifique à condition de garder l'exclusivité sur la pêche dans la zone choisie.

Par ailleurs, de grosses demandes de concombres de mer venant du marché chinois avaient poussé les autorités rodriguaises à réguler sa récolte. Les konokono sont, pour leur part, très prisés par les touristes. «C'est quelque chose qui est devenu très rare. Si nous arrivons à élever ce coquillage, il est fort probable que nous puissions l'exporter», soutient le commissaire de l'Environnement.

Ile Maurice

Absence de Consulat - Les tribulations de la communauté mauricienne en Italie

Les Mauriciens vivant en Italie se sentent délaissés par leur patrie. C'est ce qu'a déclaré… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.