6 Octobre 2017

Tunisie: 300.000 dollars prévus pour un projet d'envergure

Toutefois, la mise en œuvre de ces stratégies et outils sectoriels de lutte contre le changement climatique est encore partielle, parfois insuffisante en termes de cohésion et de coordination entre les secteurs.

Cela entrave le développement d'une politique climatique robuste, globale et cohérente. L'engagement de la Tunisie avec le Green Climate Fund est perçu comme une opportunité d'accéder à des ressources importantes pour financer la mise en œuvre de ladite stratégie.

Un engagement des parties prenantes

C'est aussi une occasion pour mettre à niveau les institutions publiques (y compris financières) en charge des dossiers des changements climatiques concernant les questions de la finance climat. Compte tenu des aspects soulignés, le pays a demandé un soutien auprès du Green Climate Fund pour conduire un projet destiné à la préparation à la finance du climat, en l'occurrence «Climate Finance Readiness-Tunisia».

Ce projet contribuera à combler les lacunes en termes de capacités, et à renforcer ainsi l'engagement effectif des parties prenantes concernées.

La période d'exécution du projet national est de 12 mois, alors que le démarrage effectif (réception du 1er virement) est prévu pour le 24 février 2018. Le budget est de 300.000 dollars. Le donateur n'est autre que Green Climate (Fonds vert pour le climat). C'est le ministère des Affaires locales et de l'Environnement qui est chargé de l'exécution avec comme partenaire l'Observatoire du Sahel et du Sahara.

Les objectifs du projet

La conduite des activités inscrites dans le projet permettra de mettre en place une Autorité nationale désignée (AND), et de renforcer ses capacités institutionnelles et opérationnelles pour remplir efficacement ses rôles et responsabilités à l'égard du Green Climate Fund. Il s'agit aussi d'élaborer un manuel opérationnel pour accéder au financement, en français et en arabe, et ce, en vue de faciliter la compréhension du processus de la non-objection et la soumission des requêtes de projets.

Les intervenants nationaux, y compris le secteur privé, seront impliqués dans des processus consultatifs visant notamment à définir des priorités nationales en matière d'adaptation et d'atténuation aux effets des changements climatiques.

Il est question, de même, d'identifier les besoins de financement pour ces deux volets et de développer le programme du pays financé par le Green Climate Fund. L'implication du secteur privé dans la mobilisation des ressources financières consacrées au climat est nécessaire, et un partenariat entre l'Autorité nationale désignée --une fois en place--, les entités accréditées, les détenteurs d'autres projets nationaux et le secrétariat du Green Climate Fund sera concrétisé pour discuter des priorités stratégiques et des projets futurs proposés.

Tunisie

Pourparlers libyens à Tunis - Les difficultés persistent

Entamée dimanche dernier 15 octobre, la deuxième étape des pourparlers libyens à Tunis… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.