5 Octobre 2017

Congo-Brazzaville: Les ministres planchent sur la nécessité de financer le Fonds Bleu et la Commission du climat

A l'ouverture de la conférence des ministres de l'Environnement et des finances de la Communauté économique des Etats d'Afrique centrale (CEEAC), le 5 octobre à Brazzaville, les acteurs concernés ont plaidé pour le financement dans les courts délais du Fonds Bleu et de la Commission climat du bassin du Congo.

Les intervenants qui se sont succédé à la tribune ont reconnu, chacun à sa manière, l'importance de la réunion de Brazzaville dont l'objectif, entre autres, est d'adopter la position commune des Etats de l'Afrique centrale qui sera présentée à Bonn, en Allemagne, au cours de la COP 23 qui se tiendra du 6 au 17 novembre prochain.

La CEEAC à travers sa secrétaire générale adjointe, Chantale Mfoula, a exprimé sa disponibilité à appuyer toutes les résolutions auxquelles va aboutir la conférence de Brazzaville. « Le secrétariat général de la CEEAC ne ménagera aucun effort pour accompagner l'accélération de l'opérationnalisation du Fonds Bleu pour le bassin du Congo et soutenir ses Etats membres dans le processus de diversification de leurs économies », a-t-elle indiqué.

De son côté, la Banque de développement des Etats de l'Afrique centrale (BDEAC), à travers son vice-président, a précisé que son institution bancaire est préoccupée pour la défense globale de l'environnement et la promotion de l'économie verte. C'est ainsi, a-t-il précisé, que la BDEAC a inscrit dans son plan d'actions 2017-2018, le financement des activités liées à l'économie verte dans la sous-région d'Afrique centrale.

Le même engagement a été pris par le directeur du développement et de l'environnement de la Banque mondiale. Il a appelé les pays d'Afrique centrale à saisir l'opportunité qui leur offre la nature pour développer des activités génératrices de revenus à partir de l'exploitation à bon escient des potentialités naturelles.

Prenant la parole à son tour, le représentant du Pnud au Congo a salué la convocation de la conférence de Brazzaville. Il a mis à profit cette occasion pour informer les participants que toutes les initiatives visant à protéger l'environnement et à développer l'économie verte intègrent bien la vision des Nations unies exposée dans les Objectifs du développement durable(ODD). C'est ainsi, a-t-il déclaré, que les Nations unies s'engagent à appuyer la mise en œuvre des conclusions qui seront issues des présentes assises.

Le Premier ministre du Congo, Clément Mouamba, qui a patronné la cérémonie d'ouverture de cette réunion, a indiqué que la rencontre de Brazzaville définit les grandes lignes du plaidoyer que les pays membres de la CEEAC vont mener lors de la COP 23 qui s'ouvre dans un mois à Bonn, en Allemagne.

Congo-Brazzaville

Des ONG lancent une campagne en faveur des prisonniers politiques

Au Congo-Brazzaville, une plateforme d'ONG, à l'initiative de l'Observatoire congolais des droits de l'homme… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.