6 Octobre 2017

Madagascar: Festival « Labdihy/Voambolana » - Ankadikely Ilafy au rythme de la danse contemporaine

Les échanges sont au centre de ce festival « Labdihy/Voambolana ».

Deux festival en un, c'est ce qui se déroule actuellement à Ankadikely Ilafy dans le cadre du festival « Voambolana Labdihy », du 2 au 7 octobre 2017. Le festival Labdihy est à sa 7e édition, avec pour thème « Transmission chorégraphique et Résidence création », tandis que le festival « Voambolana » qui est à sa 3e édition mêle danse contemporaine, urbaine, traditionnelle, musique, poésie, art oratoire et « vakisôva ».

Pour cette année 2017, les organisateurs du festival « Voambolana, Labdihy » et les compagnies « Rary ety Dihyarivelo » ont décidé de faire une programmation commune, en ce début de mois d'octobre. Pour cette édition, le festival se tient à Manjaka Ilafy du 2 au 7 octobre où se déroulent conférences, échanges et représentations.

Car plusieurs artistes font vivre ce festival : 32 compagnies et danseurs malgaches dont Rakotobe Lovatiana Erica, Manantenasoa Judith Olivia, Leong Sang Géraldine, Razanamaro Tantely Chantal, Rasamiarison Anjara Nantenaina, Raminosoa Njaratiana et Rakotondrasoa Harivola, des danseurs et chorégraphes confirmés.

Mais il y aura également Tombo Charline Clémence (Cie Contra.Dances - Majunga), Ralaihelinarivony Michèle Ange, Rakotondrasoa Hasina, Randrianarison Rivo Henintsoa, Rambeloson Andry Tahiana, la jeune génération de chorégraphes et de danseurs professionnels, ainsi que Razafitsalama Fanomezantsoa Hantaniaina Sandrine, Razanakoto Nambinintsoa Rindra, Rajaonarivelo Jean Lucien, Andriamaromandimby Hobiniaina José Nico, Andriamaromandimby Deraniaina Joseph, Rakotoarivelo Nampoina, Andriamboavonjy Michael, Girevisoa Lucien (Cie Contra.Dances - Majunga), Ramilison Tanjona, Rahajarimanana Sitraka, Rambeloson Malala Tsiky, Ramaroson Njato Eric, Ratsimbahafa Marinnot, Ranohisoa Patrick , Andrianantenaina Erica Rojotiana, Dina (Cie Contra.Dances - Majunga) et Alvine (Cie pro Street - Majunga), les nouvelles pousses.

Pour les artistes internationaux, on compte parmi eux Jean Renat Anamah, danseur chorégraphe de la compagnie Danse Cité à Maurice et Ginaud Nicolas Clarice de SR Dance Maurice.

Restitution. Depuis une dizaine d'années maintenant, la compagnie Rary et d'autres compagnies comme Cie Lovatiana, Rianala, Olon'Dihy, Jiny, ou encore Leba... ambitionnent d'étendre le territoire de la danse contemporaine en mettant en place un circuit hors de la ville. C'est ainsi que lors de chaque édition, un village aux alentours de la ville reçoit ces spectacles de danse.

Cela a porté ses fruits, car depuis, le nombre de danseurs et chorégraphes des périphéries ont augmenté. Et ces derniers participent à des représentations organisées par les opérateurs culturels locaux. Depuis le 2 octobre donc, les danseurs ont effectué une résidence création.

Deux pièces de restitution seront créées : « Jary » qui verra la participation de Razanamaro Tantely Chantal, Rasamiarison Anjara Nantenaina et le danseur Mauricien Ginaud Clarice Nicolas. « Hide & seek » avec Manantenasoa Judith Olivia, Raminosoa Njaratiana, Rakotondrasoa Harivola et Leong Sang Géraldine, une pièce qui a déjà été travaillée en résidence à l'IFM en 2016.

Madagascar

Epidémie de peste - 94 morts sur plus de 1.150 cas, selon l'OMS

L'épidémie de peste qui s'est déclarée à Madagascar fin août a fait 94 morts,… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.