6 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: La tripartite CENI-CNSA-Gouvernement prévue du 12 au 16 octobre

C'est dans une semaine que le gouvernement, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et le Conseil national de suivi de l'Accord (CNSA) vont tenir la prochaine réunion de la tripartite sur l'évaluation du processus électoral en République démocratique du Congo, conformément à l'accord du 31 décembre. C'est ce qui ressort de la rencontre d'hier jeudi 5 octobre entre la CENI et le CNSA.

En effet, en prélude de la tripartite CNSA-Gouvernement-CENI, la centrale électorale, conduite par le Vice-président, Norbert BasengeziKantitima, entouré de tous les autres membres de l'Assemblée Plénière, en l'absence du Président de la CENI en mission aux Etats Unis, a présenté aux membres du Conseil National de Suivi de l'Accord les informations préliminaires sur l'état des lieux du processus électoral en cours. Une rencontre qui tire sa base notamment du chapitre IV de l'accord du 31 décembre 2016.

Les deux institutions d'appui à la démocratie ont abordé pendant plus de quatre heures, toutes les questions liées au processus électoral notamment l'évolution de l'opération de la révision du fichier électoral dans les provinces du Kasaï, du Kasaï Central et dans les territoires de Kamiji et Luilu en province de la Lomami. Une opération qui, du reste, se déroule normalement, selon la Céni.

Norbert Basengezi a également saisi cette opportunité pour expliquer aux membres du CNSA le chemin critique qui reste à parcourir après l'enrôlement des électeurs. Ce chemin est constitué d'étapes suivantes, notamment, la répartition des sièges par circonscription, l'inscription des candidatures, la commande/production/ livraison des matériels sensibles, le déploiement du matériel, le recrutement/formation et le déploiement des agents électoraux, les scrutins : vote et dépouillement, le ramassage et l'agrégation des résultats, le contentieux et l'archivage. S'agissant du calendrier électoral, ce sujet sera véritablement abordé lors de la tripartite.

Le processus électoral en République démocratique du Congo reste incertain alors que les premières élections devaient se tenir avant la fin de cette année conformément à l'Accord du 31 décembre. Mais, à trois mois de cette échéance, le calendrier électoral n'est toujours pas publié. Du côté du gouvernement, même le Premier ministre Bruno Tshibala est resté évasif sur la tenue de ces élections lors de sa conférence de presse le mardi. Il n'a dit mot sur le financement des opérations électorales. L'insécurité dans plusieurs provinces reste un défi aussi à lever avant la tenue effective des scrutins.

C'est à la suite de la première tripartite tenue à Kananga, fin août-début septembre, que le gouvernement avait demandé à la CENI de lancer les opérations d'enrôlement des électeurs dans l'espace Kasaï.

Congo-Kinshasa

Décrispation politique - Kinshasa dans le viseur de l'UE

Lundi dernier, le Conseil européen s'est penché sur le dossier de la République démocratique… Plus »

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.