6 Octobre 2017

Burkina Faso: Conférence internationale sur la technique du biodigesteur

Le ministre des Ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou a organisé un déjeuner de presse, le jeudi 5 octobre 2017 dans la ferme Yemboali à Boassa. Il s'est agi pour le ministre d'échanger avec les journalistes sur la tenue de la conférence internationale sur la technique du biodigesteur prévue du 10 au 12 octobre 2017.

Sylvain Thiombiano est propriétaire de la ferme Yemboali située à Boassa. Sa ferme a été créée en juin 2011 et son objectif est de produire, transformer et commercialiser du lait de vache.

Pour atteindre son objectif, il a installé deux biodigesteurs, un de six mètres cubes et un autre de dix mètres cubes dans sa ferme.

En effet, les deux biodigesteurs permettent d'obtenir du biogaz qu'il transforme en électricité pour le fonctionnement de son réfrigérateur afin de conserver le lait qu'il produit et pour les besoins ménagers.

Le compost est utilisé pour fertiliser son champ selon monsieur Sylvain Thiombiano. « L'utilisation du biodigesteur m'est bénéfique », a affirmé Sylvain Thiombiano. C'est ce modèle d'utilisation de biodigesteur qui a incité le ministre des Ressources animales et halieutiques,

Sommanogo Koutou à visité la ferme Yemboali à Boassa le jeudi 5 octobre 2017 avant de s'entretenir avec les journalistes sur la technique biodigesteur.

Il a expliqué que les actions qu'ils mènent dans le domaine agro-pastoral au profit de leurs exploitations familiales vont dans le sens de l'adoption des technologies éprouvées et porteuses de solutions aux difficultés que celles-ci rencontrent.

Ainsi, le biodigesteur répond parfaitement à cette vision. Il a ensuite annoncé la tenue de la conférence internationale sur la technique du biodigesteur dont le thème est : « L'Afrique à l'ère des changements climatiques » prévue du 10 au 12 octobre 2017 à Ouagadougou.

Le ministre Koutou a affirmé que l'objectif de cette conférence internationale c'est d'obtenir l'engagement des Etats et des partenaires techniques et financiers dans la préparation, le financement et la mise en œuvre de programmes nationaux de dissémination de la technologie du biodigesteur en vue, entre autres, de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de renforcer la sécurité alimentaire et de lutter contre la pauvreté.

De combien de biodigesteurs dispose-t-on au Burkina Faso ? Le programme national de biodigesteur intervient-il dans les 13 régions du Burkina Faso ? Pourquoi avoir choisi le thème : « L'Afrique à l'ère des changements climatiques » ? Le biogaz peut-il être stocké pour être commercialisé à long terme afin de pallier le manque de gaz butane?

A ces interrogations les deux ministres, c'est-à-dire celui de l'Energie, Alfa Oumar Dissa et celui des Ressources animales et halieutiques, Sommanogo Koutou et le coordinateur du Programme national de biodigesteurs au Burkina Faso (PNB-Burkina Faso), Xavier Bambara ont apporté des éléments de réponse.

Le Burkina Faso dispose de plus de 10 000 biodigesteurs et à peu près 90% sont fonctionnels au dire de Sommanogo Koutou. Il a aussi affirmé que le programme est un projet national et qu'il était présent dans tous les régions et villages du Burkina Faso. «

Le biodigesteur est un dispositif technique qui sert à la transformation des déjections animales ou autres résidus organiques en biogaz.

Il permet d'accroître la production à travers les composts recueillis et permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre», a expliqué le coordinateur du Programme national de biodigesteurs au Burkina Faso, Xavier Bambara.

Par rapport à la question du thème de la conférence internationale, M. Bambara a signifié que leur choix s'est porté sur ce thème parce que c'est un sujet qui est d'actualité.

Le biogaz peut pallier la pénurie de gaz butane si on arrive à développer davantage la technologie biodigesteur, selon le ministre de l'Energie, Alfa Oumar Dissa.

Le ministre Sommanogo Koutou a clos les échanges en invitant les journalistes à informer plus la population sur les avantages du biodigesteur car nombreux sont des paysans qui ignorent son importance.

Burkina Faso

Forum régional du Centre sur la sécurité - Pour la fusion de la police et de la gendarmerie

En prélude au Forum national sur la sécurité prévu du 24 au 26 octobre 2017, des fora… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.