6 Octobre 2017

Burkina Faso: Coopération bilatérale

Le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, a successivement reçu en audience le ministre tunisien des Finances, Mohamed Ridha Chalghoum et son homologue de la Santé, Slim Chaker, dans la soirée du mercredi 4 octobre 2017, à son pied-à-terre, à Tunis.

A peine arrivé à Tunis, la capitale tunisienne, dans l'après-midi du mercredi 4 octobre 2017, pour participer aux Rencontres Africa, que le chef du gouvernement burkinabè, Paul Kaba Thiéba, a déjà pris langue avec deux ministres du pays hôte.

La première personnalité à être reçue à son hôtel a été le ministre des Finances, Mohamed Ridha Chalghoum. Ils ont échangé sur l'évolution des relations bilatérales en matière de coopération financière entre le Burkina et la Tunisie.

« Il a été question du rôle que le secteur privé et celui financier peuvent jouer dans le volet économique entre les institutions tunisiennes et burkinabè.

Nous avons parlé de la caisse de dépôts et de consignations qui va bientôt être créée au Burkina Faso.

Nous allons contribuer à tous les efforts de développement entrepris dans cette phase d'après transition au pays des Hommes intègres », a confié Mohamed Ridha Chalghoum, à sa sortie d'entretien.

La caisse de dépôts et de consignations tunisienne, a-t-il dit, va mettre son expérience à la disposition de celle burkinabè.

« J'ai été heureux de discuter avec le Premier ministre de la nécessité d'avoir un secteur financier qui contribue au développement, qui permet la création de richesses en faveur des jeunes de nos deux pays.

Nous sommes disposés à faire de l'échange de nos expériences de développement un élément de réussite de notre coopération », a indiqué le ministre tunisien des Finances. A sa suite, c'est avec le ministre tunisien de la Santé, Slim Chaker que le chef du gouvernement, Paul Kaba Thiéba, s'est entretenu.

Au menu de leurs échanges, le renforcement de la coopération bilatérale en matière de santé et celle trilatérale entre la Tunisie, le Burkina et les Pays-Bas inhérent à un projet sanitaire.

« Nous avons discuté de questions de santé, notamment d'échanges d'étudiants en médecine qui viendront faire des stages chez nous et vice-versa, de visites réciproques de médecins et de spécialistes des deux pays.

Nous avons évoqué aussi les rapatriements sanitaires d'extrême urgence », a déclaré Slim Chaker.

A propos du projet trilatéral, il a précisé qu'il permettra de mener de très grandes actions en matière de santé préventive, de santé de la mère et de l'enfant et de planning familial et de toucher le plus grand nombre de populations au Burkina Faso et en Tunisie.

« Tout sera finalisé au plus tard en décembre 2017 ; déjà le Burkina et la Tunisie ont signé le projet. Les Pays-Bas nous avaient signifié oralement leur accord, il reste maintenant à signer le papier.

Plusieurs missions ont déjà été réalisées pour préparer le terrain. C'est dire qu'on ne commence pas à partir de zéro, il reste juste la signature des protocoles d'accord », a conclu le ministre de la Santé de la Tunisie.

Burkina Faso

Affrontements sanglants à l'Université Ouaga I Pr Joseph Ki-Zerbo - Etudiants ou mercenaires ?

La semaine dernière, j'ai appris par voie de presse qu'il y a eu des affrontements sanglants entre… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.