7 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: La sourde oreille

Déterminé à imposer les nouveaux passeports biométriques pour tout Congolais désireux de voyager à l'étranger, le gouvernement a fait fi de tous les appels à la raison lancés autant par des Ongs locales que toute la population.

Le sujet a été en discussion cette semaine à l'Assemblée nationale où le vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères et Intégration régionale est allé répondre à une question orale avec débat d'un député national de l'opposition.

Après ses réponses, vendredi, aux différentes préoccupations des élus du peuple, le gouvernement est resté sur sa position. Il n'a donc pas fléchi, évoquant pour se justifier des impératifs de sécurité qui auraient guidé sa décision.

Si le délai de validation des passeports semi-biométriques a été prolongé jusqu'au 14 janvier 2018, avec la possibilité pour les détenteurs de ce document de débourser un forfait de 100 Usd pour acquérir le nouveau sésame, dans l'opinion, la déception se lit sur tous les visages.

Encore une fois, le gouvernement se montre sourd aux appels incessants d'une population démunie qui exigeait le retrait pur et simple de cette décision. En réalité, le gouvernement est resté de marbre.

Malgré leur maigre pouvoir d'achat, les Congolais devront, après le 14 janvier 2018, se munir d'un passeport biométrique pour franchir les frontières nationales.

On nous dira que la loi est dure, mais c'est la loi. Mais, quoique dure, une loi qui opprime le peuple n'en est pas une. La loi ne peut pas servir d'arme de servitude de son propre peuple.

Malheureusement en RDC, c'est souvent le cas. Le gouvernement ne travaille pas pour le peuple. Ses motivations sont ailleurs, loin de celles du peuple, pourtant seul détenteur du pouvoir que le gouvernement exerce par voie de dérogation.

C'est donc sans surprise que le gouvernement se met en déphasage avec les aspirations les plus profondes du peuple. On est en face d'un État-gangster qui a décidé de sevrer jusqu'au bout son peuple.

C'est la preuve qu'entre le peuple et ceux qui le dirigent, il y a un fossé qui les sépare. On nous dirige par défi. Mais, tôt ou tard, ce peuple s'élèvera pour imposer sa loi.

Congo-Kinshasa

Plus de 20 mille réfugiés de la RD Congo à Lunda norte

21.116 citoyens de la République Démocratique du Congo (RDC) sont abrités dans la province… Plus »

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.