6 Octobre 2017

Centrafrique: Le «Monsieur génocide» de l'ONU au pays pour évaluer la situation

Adama Dieng, le secrétaire général adjoint et conseiller spécial de l'ONU pour la prévention du génocide, est arrivé vendredi 6 octobre à Bangui, juste quelques semaines avant la venue de son patron, António Guterres. En plus d'un déplacement à Bria, dans le nord-est du pays, il va rencontrer de nombreux acteurs du pays.

C'est une visite éminemment politique qui est prévue jusqu'au 11 octobre pour Adama Dieng. Après les propos de Stephen O'Brien, le patron d'Ocha, en juillet dernier, sur des « signes avant-coureurs de génocide » en RCA, la communauté internationale s'est particulièrement inquiétée de la nouvelle tournure confessionnelle du conflit.

Durant ce séjour, il est prévu qu'Adama Dieng rencontre les plus hautes autorités de l'Etat, ainsi que la communauté humanitaire ou les associations de la société civile.

Parmi celles-ci, Ali Ousmane, responsable de la Coordination des organisations musulmanes de Centrafrique, tient à ce que le secrétaire général adjoint et conseiller spécial de l'ONU pour la prévention du génocide entende ses requêtes.

« Il y a une crise de confiance entre les communautés. Il y a une fracture sociale grave et profonde entre les musulmans et les chrétiens dans ce pays.

Seul un dialogue franc, un dialogue interreligieux pourra permettre d'aller au fond, mais personne ne veut aller au fond de la chose. Or nous avons beaucoup parlé de cohésion sociale, mais le problème de fond demeure », souligne-t-il.

Contrairement à Stephen O'Brien qui s'était rendu à Bangassou, où la population musulmane est encerclée par les milices d'autodéfense, Adama Dieng ira, lui, dès ce samedi à Bria où près de 40 000 personnes sont toujours déplacées.

Là-bas, il devrait rencontrer les chefs de groupes armés qui se combattent maintenant depuis plusieurs mois et qui continuent de créer des alliances en fonction des circonstances.

En savoir plus

Situation humanitaire - L'ONU en quête de financements

Najat Rochdi, cette résurgence de l'insécurité a pour conséquence directe de… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.