7 Octobre 2017

Congo-Brazzaville: MTN Congo s'emploie à promouvoir le mobile money

La société de téléphonie mobile Mtn Congo entend œuvrer en faveur d'une large utilisation de mobile money, un portemonnaie électronique permettant de transférer et de recevoir de l'argent ; de payer des factures via le téléphone.

Son directeur général, Djibril Ouattara l'a fait savoir récemment à Brazzaville, au cours d'un échange avec les médias.

« Les télécommunications sont un outil autour duquel il y a une véritable économie. Cette économie peut être une opportunité pour nous au Congo où l'Etat s'emploie à la diversification de l'économie. MTN s'est préparée pour être au cœur de cette transformation, cette économie numérique », a-t-il indiqué.

Selon Djibril Ouattara, sa société s'est équipée des infrastructures adéquates, et couvre actuellement 92% de la population congolaise.

Elle assure la couverture en 4G des villes de Brazzaville, Pointe-Noire, Dolisie, Oyo et Ouesso, et de toutes les autres grandes villes du pays en 3G.

« Une économie, ce sont les transactions, le commerce électronique. Il y a un outil de paiement.

Nous croyons à Mtn qu'il faut connecter les gens pour qu'ils bénéficient des bienfaits du monde connecté. Nous entamons notre transformation d'une société de téléphonie mobile en une entreprise du digital.

Le mobile money se trouve au cœur de cette stratégie de l'économie numérique. La digitalisation de l'économie consiste à réduire les distances, le temps », a expliqué Djibril Ouattara.

Il s'est dit convaincu qu'avec les médias « nous allons transformer ce monde en numérique ». Opérateur dominant dans le pays avec plus de 2 millions d'abonnés, Mtn Congo veut s'appuyer sur les médias pour mieux vulgariser le mobile money.

A ce jour, les utilisateurs de cette technologie peuvent recevoir et envoyer de l'argent vers leurs proches, s'approvisionner en crédit, payer leurs factures (Canal Sat, etc.).

Le directeur de mobile money à Mtn Congo, Patrick Attougbre a signifié que 95% des transactions se font de compte à compte tout en précisant qu'il y a actuellement quelque 1800 points agréés mobile money sur l'ensemble du territoire national.

« Globalement, le mobile money contribue au bonheur des populations », a-t-il estimé, citant le cas de la Côte d'Ivoire où les transactions quotidiennes sont chiffrées à 10 milliards francs CFA. D'après lui, au Kenya, 6,5% du produit intérieur brut (PIB) transite par le mobile money.

Le pourcentage d'une transaction de Mtn mobile money est de 2,5%, soit plus inférieur par rapport à celui prélevé par les établissements bancaires ou de transfert d'argent.

Le responsable d'un point agréé mobile money, situé à Ouenzé, 5e arrondissement de Brazzaville, au croisement de la rue Congo et l'avenue Reine Ngalifourou, pense que le nombre d'utilisateurs va augmenter au cours des prochaines années. « Les gens viennent retirer leur argent mais il faut une bonne sensibilisation », dit-il.

L'Afrique représente plus de 50% des déploiements de mobile money avec 51% des comptes dans le monde.

Congo-Brazzaville

Vie des partis - La DDC appelle à une profonde réforme de l'administration

La Dynamique pour le développement du Congo (DDC) du président Armand Mpourou a appelé, le 14… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.