8 Octobre 2017

Bénin: Patrice Talon plus nuancé sur la possibilité d'un second mandat

Patrice Talon s'est à nouveau exprimé sur son intention de faire un mandat unique à la tête du Bénin. Elu en 2016 pour cinq ans, il peut en théorie rempiler encore une fois sans violer la Constitution. Devant la diaspora béninoise, samedi 7 octobre, le sujet est revenu sur le tapis. Un discours avec de petites nuances.

Aucune loi du pays n'impose à Patrice Talon de partir après cinq ans. La Constitution béninoise autorise le mandat renouvelable, mais une seule fois.

C'est au cours de la campagne qu'il a décidé de s'arrêter en 2021. Il a introduit une réforme au Parlement, elle a échoué.

Alors, le mandat unique est-il toujours d'actualité ? Patrice Talon a eu droit à cette question devant la diaspora samedi à Paris.

« Je continue de penser que ce serait une bonne chose, a répondu le président béninois. Je n'ai pas dit que je serais un mauvais président si je dois aller chercher un deuxième mandat. Mais à défaut que cette réforme passe, à défaut que cette réforme soit adoptée, il n'y a pas de raison que je continue de proclamer haut et fort que dans tous les cas, moi pour faire un bon mandat, il faut que je ne sois pas candidat pour un deuxième mandat. »

Le camp de l'ancien président Boni Yayi interprète. « Tous ceux qui ont l'intention de se présenter ont désormais en face d'eux, non pas un président de la République, mais un candidat en 2021. C'est vraiment dommage qu'on en soit arrivé là », estime Eugène Azatassou, coordonnateur des FCBE.

C'est déjà le procès d'un engagement non respecté alors que 2021 est encore loin.

Bénin

Les syndicats opposés aux réformes à marche forcée

Au Bénin, pour la première fois depuis 2013, les sept confédérations syndicales ont… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.