8 Octobre 2017

Tunisie: A un point du Mondial !

Guinée-Tunisie (1-4). Score à la mi-temps (1-1).

Buts: Naby Keita 37' pour la Guinée; Youssef Msakni 45+3', 74' et 90+4', et Mohamed Amine Ben Amor 83' pour la Tunisie.

Arbitrage: Janny Sikazwe (Zambie)

Avertissements: Baldé 45+1' et 90+3', Kaba 79' (Guinée); Chaâlali 21' et Ben Amor 76' (Tunisie).

Expulsion: Naby Keita 90+3' (Guinée)

Guinée: A. Keita - O. Baldé, Is. Sylla, Sankoh, I.S.Conté- I.Conté, N. Keita (cap.), S. Diallo (Lamah 84')- Id. Sylla (Sankon 65'), D. Camara (Kaba 78'), Soumah

Tunisie: Mathlouthi (cap.)- Nagguez, Maâloul, Meriah, Bedoui- Sassi (Trabelsi 75'), Ben Amor, Chaâlali- F. Ben Youssef (Badri 59'), Msakni, Khenissi (Khazri 78').

La Tunisie a effectué hier un pas décisif sur le chemin du Mondial Russie-2018. Sa large victoire (4-1) dans la capitale guinéenne tranche définitivement la question de la qualification et ne laisse plus de marge au doute. Dans un mois, à Radès, il lui suffira d'un petit point contre une sélection libyenne démobilisée pour renouer avec la Coupe du monde à laquelle notre football manque depuis 2006.

Malgré une première période moyenne, les hommes de Nabil Maâloul ont sorti le grand jeu dans une seconde mi-temps du tonnerre pour produire un flamboyant festival offensif. Le football est un sport collectif. Mais, hier, sur la pelouse injouable de Conakry, Youssef Msakni a rappelé qu'un soliste de sa trempe peut décider presque à lui seul du sort du match. Le dernier match du groupe A, face à la Libye, va avoir des airs de fête.

La condition physique du groupe a fait la différence. Au second half, il n' y avait plus photo malgré un taux d'humidité effrayant. De plus, le staff technique paraît avoir retenu la leçon de Kinshasa en cherchant à imposer son jeu offensif, notamment à la reprise. Bravo !

Le team national se présente sans son meneur de jeu, Sliti, alors que Fakhreddine Ben Youssef est préféré à Khazri. L'axe défensif, privé de ses titulaires habituels, Abdennour et Syam Ben Youssef, est confié au tandem Meriah-Bedoui.

Deux absences de marque parmi le Syli National: Florentin Pogba et l'attaquant de Bordeaux, François Kamano. Le gardien Yattara est relevé par Keita.

La pelouse est catastrophique. Sa première victime a failli être l'avant-centre Taha Yassine Khenissi, qui a été victime d'une légère contracture à l'échauffement, heureusement sans gravité.

L'équipe nationale, qui n'a jamais gagné à Conakry, y a même perdu ses quatre derniers matches. Huit victoires tunisiennes contre sept locales: voilà le bilan global de ce classique du foot continental. Il fallait mettre un terme à cette série noire. Le besoin est d'autant plus pressant que les points comptaient doubles hier puisque les hommes de Nabil Maâloul étaient venus chercher le billet du Mondial russe. La Guinée, elle, jouait pour l'honneur, sa dernière défaite de Monastir contre la Libye lui a définitivement ôté tout espoir. Toutefois, dans les coulisses, on parle de grosses primes «d'encouragement» réservées par la fédération congolaise en faveur du Syli en cas de victoire contre la Tunisie. D'ailleurs, dans son point-presse d'avant-match, le coach national a fait allusion à cette motivation bien particulière. A présent, Maâloul admet que la «qualif» est assurée à 95%.

«Nous avons à présent le destin en main, et cela est très important», assurait-il après la partie.Notre équipe a atteint un nouveau standing. Elle va comptabiliser pour la première fois 16 points en cas de victoire contre la Libye».

Les Aigles ont vite réagi

Dans cette première période, le team national a eu le mérite de vite réagir après avoir encaissé un but guinéen. Une première banderille est plantée par Msakni (5', à côté) alors que les Aigles sont bien disposés sur le terrain. Khenissi est maltraité par Baldé. Le coup franc des 20 m légèrement excentré côté gauche frappé par Msakni fracasse la transversale d'Abdoul Aziz Keita (12'). Meriah doit intervenir en déséquilibre pour écarter le danger (18'). D'un joli retourné, Bedoui anticipe sur Camara tout près de reprendre dans les buts tunisiens (23'). Parenthèse de «divertissement», un grand numéro de slalomeur réussi par un Msakni en grande forme, mal exploité par Ben Youssef qui manque toutes ses tentatives offensives et n'est plus utile qu'à la récupération . Certains choix sont vraiment mal compris par le public sportif. Dans son club, à l'Espérance de Tunis, l'ancien Clubiste sfaxien est remplaçant. Et le voilà titulaire en sélection ! Il restera sur le terrain une heure pile.

A la 26', la meilleure occasion enregistrée jusque-là. Un travail côté gauche Khenissi-Maâloul voit ce dernier dribbler le gardien guinéen. Mais dans un angle fermé, il tire dans le petit filet. Deux minutes plus tard, c'est au tour de Soumah de donner des frayeurs à Mathlouthi, sa frappe enroulée manquant de peu le cadre. Il est imité à dix minutes de la fin du premier half par Idrissa Sylla.

Puis, le premier tournant de cette partie. Le milieu de terrain tunisien est débordé. Un échange Idrissa Demba Camara-Naby Keita voit ce dernier, déjà au départ de l'action, s'engouffrer au cœur de la défense tunisienne et battre d'une pichenette du gauche Mathlouthi (37'). Les démons de la première période de Kinshasa resurgissent soudain. D'autant que le portier des «Rouge» ajoute à la confusion en ratant une intervention facile (40').

La vitesse des Guinéens et l'état désastreux de la pelouse où les contrôles sont très difficiles compliquent la tâche de la Tunisie, venue en terre guinéenne pour gagner, mais qui se retrouve condamnée à espérer un exploit de la Libye à Monastir devant la RDC.

Pourtant, les nôtres vont vite chasser le doute. L'éclaircie intervient au meilleur moment, soit avant de rentrer aux vestiaires. Khenissi, superbement lancé par Msakni, est descendu à la limite de la surface par Ousmane Baldé, tout heureux de s'en sortir avec un avertissement seulement. Msakni s'avance pour tirer le coup franc qu'il envoie pleine lucarne, là où Keita ne peut pas arriver (45+3') . Une frappe chirurgicale. «Ennems» a de nouveau frappé ! Il tire une épine du pied des Aigles.

En roue libre

Le premier quart d'heure de la reprise voit le rythme et l'intensité du jeu baisser notablement. Les nouvelles en provenance de Monastir sont d'abord rassurantes. Mosrati vient d'égaliser pour la Libye (1-1) après que Cédric Bakambu eut ouvert le score au premier half. Une égalisation de courte durée puisque Wilfiried Moké va replacer les Léopards devant. La RDC finira par s'imposer (2-1) contre la Libye. Mais qu'à cela ne tienne !

La Tunisie évolue désormais en 4-4-2. Inquiétude pour Mathlouthi qui se blesse à deux reprises. On a même vu Farouk Ben Mustapha entamer l'indispensable échauffement avant d'entrer en jeu. Msakni tente une improbable reprise. Puis, le chef-d'œuvre signé par le meneur de jeu de Duhail SC, au Qatar.

Récupération de Ben Amor au milieu, Msakni, encore lui, s'en va battre des 30m le keeper guinéen, plaçant une frappe puissante qui n'est pas sans rappeler le but de la victoire de l'ESS dimanche dernier, œuvre de Ben Amor contre Al Ahly du Caire (74').

Insatiable, le «Brésilien» du foot tunisien offre à Mohamed Amine Ben Amor la balle du 3-1 (83').

Brahima Conté sort sur sa ligne la frappe de Khazri qui prenait le chemin des filets (90'). Dans les quatre minutes de temps additionnel, les Guinéens vont boire le calice jusqu'à la lie, Msakni étant d'abord à deux doigts de conclure par un hat-trick, son ballon caressant le deuxième poteau. Mais ce n'était que partie remise. Pour ajouter aux malheurs locaux, leur star, Naby Keita, sera expulsé pour un vilain geste sur Ben Amor. Le feu d'artifice des Aigles sera parachevé par ...l'inévitable Msakni qui a mangé du lion. Servi sur un plateau par Ali Maâloul, auteur d'une belle seconde période, il conclut sa prestation magistrale en réussissant le hat-trick à la toute dernière seconde d'un match qui restera dans les annales et va demeurer pour longtemps le match-référence.

Le public sportif a déjà hâte d'être à la date du 6 novembre pour pousser ses favoris vers Moscou et les accompagner vers la concrétisation du rêve de toute une génération.

Résultats :

Guinée-Tunisie 1-4

Libye-RD Congo 1-2

Classement

Pts J G N P BP BC Diff

1. Tunisie 13 5 4 1 0 11 4 +7

2. RD Congo 10 5 3 1 1 11 6 +5

3. Guinée 3 4 1 0 3 4 7 -3

4. Libye 3 5 1 0 4 4 10 -6

Reste à disputer :

6 novembre :

Tunisie-Libye

RD Congo-Guinée

Tunisie

Œdipe - A propos d'une lecture forcée

Face au désordre mental, qui isole du monde, le jeu du désir est ce qui permet de se frayer une issue, de… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.