9 Octobre 2017

Cote d'Ivoire: Budget 2018 - Les secteurs qui vont bénéficier des 6 723,5 milliards FCFA

Mettre l'accent sur les dépenses pro-pauvres, créer des emplois pour les jeunes. Le budget 2018 qui s'équilibre en ressources et en charges à 6 723,5 milliards F CFA (en hausse de 4,3 % par rapport à celui de 2017 affiché à 6 501 milliards de F CFA) , adopté en conseil des ministres du 04 octobre 2017, est constitué à plus de 80% de ressources intérieures, fiscales et non fiscales.

Quant aux investissements, ils représentent 29,6% des dépenses. C'est le niveau le plus élevé en valeur absolue que la Côte d'Ivoire ait connu. Soit 7,6% PIB, donc pratiquement le 1/3 du budget 2018. En effet, les dépenses propauvres, en faveur des populations défavorisées, sont évaluées à 2290,8 milliards de francs CFA, en augmentation de 10,7% par rapport à 2017.

Les autorités ivoiriennes, avec à leur tête, le président Alassane Ouattara et le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, ont décidé de poser des actes en faveur des populations.

C'est justement dans ce cadre que le projet de budget de l'année 2018 consacre la poursuite de la mise en œuvre des priorités du Gouvernement, notamment l'accroissement de l'offre d'infrastructures socio-économiques et de services de base, l'amélioration du système d'éducation pour l'adapter au mieux au marché du travail, la consolidation du système de santé afin de le rendre davantage accessible aux couches les plus démunies et l'amélioration de la situation alimentaire de la population.

Création d'emplois pour les jeunes, lutte contre le terrorisme C'est aussi un projet de budget qui accorde une attention particulière à la création d'emplois, notamment pour les jeunes, et intègre la nécessité du renforcement du dispositif sécuritaire et de défense pour la rendre plus résiliente dans le contexte sous régional actuel de menaces terroristes.

Le projet d'annexe fiscale à la loi de finances pour l'année 2018 intègre diverses mesures de soutien aux entreprises, de renforcement des moyens de l'Etat, de rationalisation du dispositif fiscal ainsi que des mesures à caractère social. Certaines de ces mesures sont de nature à accroitre les recettes fiscales et à améliorer la pression fiscale.

Ce projet de budget traduit surtout la constance et la rigueur de la politique budgétaire du Gouvernement. Il dénote d'une bonne maîtrise des charges de fonctionnement, accroissant ainsi les marges nécessaires à la politique d'investissement de l'Etat.

Alassane Ouattara et son équipe, malgré le contexte sociopolitique et économique moins favorable, marqué par des chocs externes dont la baisse des cours du cacao ainsi que par des chocs internes comme les revendications sociales successives, en début d'année 2017, projettent une croissance de 8,3 % pour 2018. Et un déficit budgétaire de 3,75%, en phase avec les chiffres du Fonds monétaire international.

Cote d'Ivoire

Une conférence BTP et Infrastructures à Dakar pour créer une Afrique émergente

La 4è édition des conférences Kaizene se tiendra à DAKAR au Sénégal les 14 et… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.