9 Octobre 2017

Burkina Faso/Afrique du Sud: Eliminatoires Mondial Russie 2018 - Les étalons hypothèquent leurs chances

Dans le cadre des matchs de la 5e et avant-dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018, les Etalons sont tombés devant les Bafana Bafana, sur le score de 3 buts à 1, dans l'après-midi du samedi 7 octobre 2017 au FNB Stadium de Johannesburg en Afrique du Sud.

A moins d'un miracle, et là encore il faudra sortir les tripes avec des calculs à donner des migraines, les Etalons n'obtiendront pas leur ticket qualificatif pour le mondial 2018 en Russie. Cela, suite aux résultats de la poule D au soir des matchs de la 5e journée des éliminatoires de cette Coupe du monde.

Dans le match qu'il ne fallait pas du tout perdre pour entretenir l'espoir, le Burkina a failli, avec un football abandonné dans les vestiaires. Qu'est-ce qui a bien pu se passer, s'interroge-t-on toujours, pour que les poulains du sélectionneur national Paulo Duarte passent à côté de leur sujet ?

Difficile à expliquer ce qui s'est produit au FNB Stadium de Johannesburg le 8 octobre dernier, mais en face, il y avait une belle formation des Bafana Bafana qui, tactiquement, a dicté sa loi.

Et pourtant, cette équipe sud-africaine venait de recevoir une leçon de football de la part des Requins bleus du Cap-Vert lors de leur double confrontation (3e et 4e journées) en septembre 2017, en perdant en aller et retour sur le même score de 2 buts à 1.

Et voilà qu'après avoir changé d'entraîneur avec le retour de Stuart Baxter et un groupe quelque peu remanié, ils refont surface de la plus belle des manières en infligeant un score de 3 buts à 1 aux Etalons.

Cette performance est d'ailleurs leur première victoire dans ces éliminatoires, après l'annulation de leur match face au Sénégal. Une victoire bien méritée, après avoir étouffé l'équipe burkinabè qui avait du mal à retrouver ses sensations.

Plus déterminés, les Sud-africains ont ouvert la marque dès la première minute de jeu, sur une tête de Percy Tau, face à une défense attentiste.

Alors qu'on attendait une véritable réaction des Burkinabè, ce sont les Bafana Bafana qui se montrent les plus tranchants en aspirant l'adversaire tout en l'étouffant dans les couloirs où Bertrand Traoré et Préjuce Nakoulma ont eu des difficultés à répondre présents.

Dès lors, les protégés du technicien Stuart Baxter, bien disciplinés défensivement, mettent en œuvre leur force qu'on retrouve dans les mouvements offensifs. Et grâce à leur rapidité d'exécution dans le jeu, ils font des misères aux défenseurs burkinabè.

C'est sur une de leurs phases de jeu, à la 33e minute suite à un jeu en une-deux entre Andile Jile et Themba Zwane, que le dernier cité inscrit le deuxième but avant que Sibusiso Vilakazi ne porte l'estocade en inscrivant le troisième but (3 à 0) à la 45e minute. Dès lors, les carottes étaient cuites pour les Etalons qui avaient du mal à créer le danger dans le camp adverse.

En effet, les Bafana Bafana, qui avaient la maîtrise du jeu, vont gérer la partie avant que Sibiri Alain Traoré ne réduise la marque à la 87e minute, sur un superbe coup franc pour le 3 buts à 1. Ce fut d'ailleurs le score à l'issue du temps réglementaire. Les Etalons, qui gardaient espoir que les Requins bleus prennent le dessus sur les Lions de la Téranga, ont dû déchanter.

En effet, les Sénégalais ne se sont pas fait prier pour l'emporter par 2 buts à 0. Une victoire qui permet au Sénégal d'occuper désormais la tête du classement avec 8 points (+4) devant le Burkina et le Cap Vert qui content chacun 6 points, mais une différence de buts de 0 pour le premier cité et de moins 4 pour le deuxième.

L'Afrique du Sud ferme la marche avec 4 points et une différence de buts de 0. Face à deux formations qui ont encore deux matchs à jouer, à savoir le Sénégal et l'Afrique du Sud, les Etalons auront du souci à se faire même s'ils recevront, lors de la dernière journée, les Requins bleus à Ouagadougou.

Pour ce qu'on a vu à Johannesburg, le Burkina n'a pas montré les signes d'une équipe qui a de l'envie, de l'ambition et qui, tout simplement, veut aller à la Coupe du monde. Manque de détermination, de volonté, de fighting spirit ont résumé le jeu des protégés du sélectionneur Paulo Duarte.

Burkina Faso

Affaire Thomas Sankara - Des Osc françaises et burkinabè interpellent la France

Des représentants d'organisations de la société civile burkinabè et française… Plus »

Copyright © 2017 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.