9 Octobre 2017

Tunisie: Collision entre un bateau de migrants et un navire militaire

En Méditerranée, un navire de guerre tunisien est entré en collision avec une embarcation transportant des migrants. Un dernier bilan fait état de huit morts et plusieurs disparus.

La collision s'est produite dimanche soir à une cinquantaine de kilomètres au large de l'île tunisienne de Kerkennah. Suite au choc, l'embarcation, qui transportait au moins 70 migrants, a rapidement coulé. Tunis n'a communiqué qu'en fin de matinée ce lundi, affirmant qu'un de ses navires militaires avait repéré le bateau clandestin, se serait approché et n'aurait pu éviter la collision.

Les recherches, coordonnées par les autorités maltaises, se poursuivent pour tenter de retrouver des survivants. Les victimes étaient parties de la ville tunisienne de Sfax.

Plus de 4 000 migrants ont débarqué ces deux derniers mois en Sicile dans ce que l'on appelle désormais les débarquements « fantômes » ou « autonomes », car aussitôt sur la terre ferme, les clandestins disparaissent dans la nature.

La Tunisie, qui n'est pourtant pas une terre instable, s'inquiète de la forte proportion de ses ressortissants parmi ces migrants. Et les autorités italiennes, qui avaient misé sur la fermeture de la route libyenne pour mettre fin à l'arrivée de migrants, se voient désormais dépassées par ces nouvelles routes en provenance de Tunisie.

Tunisie

Pourparlers libyens à Tunis - Les difficultés persistent

Entamée dimanche dernier 15 octobre, la deuxième étape des pourparlers libyens à Tunis… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.