9 Octobre 2017

Cote d'Ivoire/Mali: Eliminatoires Mondial 2018 - La Côte d'Ivoire, futur incertain

La Côte d'Ivoire disputera-t-elle la prochaine Coupe du monde de football en Russie en 2018 ? Difficile de répondre avec certitude à cette interrogation à un match de la fin des éliminatoires du tournoi russe.

Leaders du groupe C des qualifications zone Afrique, les Eléphants n'avaient pas droit à l'erreur au moment de croiser le Mali, vendredi, au stade du 26 mars à Bamako, en match comptant pour la 5ème journée.

Les hommes de Marc Wilmots, à défaut de prendre les trois points qui consolideraient leur fauteuil, se sont contentés d'un nul plutôt heureux (0- 0).

Face à des Aigles du Mali, plus frais, plus vifs, plus engagés, la Côte d'Ivoire peut se féliciter de ce résultat. Surtout quand on sait que Moussa Doumbia aurait pu ouvrir le score pour les Aigles.

A la reprise d'un coup franc repoussé d'Yves Bissouma, l'attaquant du FK Rostov en Russie rate le cadre complètement vide (25e). Une alerte qui n'émeut aucunement les Ivoiriens. Sans repères, incapables d'aligner deux passes, les coéquipiers du capitaine Serge Aurier subissent le jeu.

Titularisé aux côtés de Franck Kessié à la récupération, Serey Dié est bien transparent. Tout comme son remplaçant, Sanogo Sékou. Maxwell Cornet et Roger Assalé, désignés pour épauler Jonathan Kodjia en pointe, peinent aussi à s'affirmer.

Privant l'attaquant d'Aston Villa de ballons. Aurier, sur son côté droit, est resté dans ses crampons. Dans un match où la victoire était indispensable pour les Ivoiriens, ce sont les locaux qui font malheureusement le jeu.

Et les poulains de Mohamed Magassouba sont encore à deux doigts d'assommer la Côte d'Ivoire mais Sylvain Gbohouo est, à nouveau, sauvé par sa transversale sur une frappe enroulée de Moussa Doumbia (62e). Une nouvelle frayeur pour les Ivoiriens et non pour le sélectionneur Marc Wilmots.

Le technicien belge, sans solutions, continue d'assister à la domination de son équipe. Entré en jeu, Salomon Kalou tente d'apporter de la profondeur au jeu ivoirien.

L'attaquant du Hertha Berlin se procure même la meilleure action ivoirienne. Mais son centre au premier poteau en direction de Kessié est détourné en corner (84e) par le capitaine et défenseur des Aigles, Molla Wagué (Udinese).

Une entrée tardive du plus capé des Eléphants (101 sélections) qui ne changera rien au résultat du match. Le Mali, bien que héroïque, se contente du nul (0- 0) et fait ses adieux au Mondial russe. Avec trois points en cinq matchs, les Aigles sont définitivement out à une journée de la fin des qualifications.

La Côte d'Ivoire de Wilmots raffole les statistiques avec une victoire, un nul et trois défaites sur les cinq derniers matchs.

Même si le nul chanceux du stade du 26 mars lui permet de garder intactes ses chances de qualification pour le rendez-vous mondial en juin 2018 en Russie, la sélection ivoirienne (8 points) s'offre une finale contre le Maroc (6 points), le samedi 11 novembre prochain, à Abidjan.

Une formation des Lions de l'Atlas qui accueille, ce samedi, à Rabat, les Panthères du Gabon. Un succès des hommes d'Hervé Renard et la Côte d'Ivoire perd son fauteuil de leader. Ce qui ne serait pas une véritable surprise.

Tellement le jeu ivoirien s'appauvrit de plus en plus avec un technicien sans vision, sans schéma. Et la défection de Gervinho, Doumbia Seydou, Bony Wilfried, Traoré Adama, Gradel Max, Wilfried Zaha,... ne saurait justifier ce non-match.

Cote d'Ivoire

Une conférence BTP et Infrastructures à Dakar pour créer une Afrique émergente

La 4è édition des conférences Kaizene se tiendra à DAKAR au Sénégal les 14 et… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.