10 Octobre 2017

Cameroun: Lions Indomptables - La tête d'Hugo Broos mise à prix

En dépit d'une victoire sans panache acquise samedi dernier sur les Fennecs d'Algérie (2-0) en éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018, les Camerounais ne semblent plus apprécier les méthodes de travail du Belge, ses choix tâtonnants et davantage sa non maitrise des effectifs.

Ils ont oublié définitivement le sacre continental acquis à la surprise général lors de la Coupe des Nations jouée entre janvier et février 2017 au Gabon. En finale, le 5 février dernier à Libreville, face à la sélection nationale d'Egypte, les Lions indomptables sortaient vainqueurs 2 buts à 1. Les supporters Camerounais n'ont pourtant qu'une chose en tête : tourner la page consacrée à l'actuel sélectionneur.

Mais d'où est parti décidément la haine envers un entraîneur donc les choix ont permis au pays de remporter sa cinquième couronne continentale, 15 ans après la précédente. La non -qualification du Cameroun pour le mondial Russe de 2018 est difficile à avaler pour les nombreux fans des Lions indomptables.

Désormais hors course pour cette compétition, en dépit d'une victoire à La Pyrrhus acquise sur l'Algérie samedi dernier à Yaoundé, 2-0, lors de la cinquième journée des qualifications de la Coupe du monde, les Lions peuvent avoir des regrets, après avoir, auparavant, plié l'échine face à la sélection nationale du Nigeria à Uyo sous un score sans appel de 4 buts à O.

Une défaite face aux Super Eagles qui vient, pour la plus part des observateurs sportifs, effacer les multiples revers des coéquipiers de Michael Obi face au rival de toujours.

Jean de Dieu, supporter des Lions indomptables est très amère. Our lui, «Hugo Broos n'est pas un entraîneur, il a trompé beaucoup de Camerounais, chance qu'un mensonge ne profite jamais pour longtemps et vous rattrapera».

Comme lui, Mélanie ne pense même plus consacrer son temps aux Lions indomptables. Pour elle, «cette équipe n'a plus d'âme, ni de talent encore moins d'entraîneurs charismatiques ». Car dit-elle, celui qui est le patron en chef, refusant toutefois de prononcer encore son nom n'est qu'une «grosse supercherie, une imposture».

Trop de limite dans la lecture du jeu, pas charismatique, aucun risque lorsque l'équipe est en difficulté, bref il n'a pas de carrure pour être l'animateur en chef d'une sélection aussi prestigieuse que le Cameroun, dont le passage à la Coupe des Confédération est aussi à oublier au plus vite.

CHOIX TECHNIQUES

Le sélectionneur du Cameroun lui-même n'arrive plus à reconnaître ni à expliquer les performances de son équipe. «On n'a pas reconnu la véritable équipe nationale du Cameroun. Pas de combativité. Pas de collectif.

Ce qui est arrivé contre le Nigeria est inexplicable», affirmait Hugo Broos, lors d'un point de presse ce dimanche 3 septembre à Yaoundé. Et cette situation est due en partie pour les fans du label Lions indomptables aux choix tâtonnants du coach belge.

Tous restent encore dubitatifs sur les choix de sélection des joueurs comme Ndip Tambe, Nicolas Moumi Ngamaleu au profit des « tueurs » de surface de la trempe de Eric Maxime Choupo-Moting ou encore Clinton N'jié. Et pour justifier ses choix, le Belge avait déclaré «sur le cas N'jié, avec ce qu'il a montré à la CAN, l'auriez-vous sélectionné ?».

Une attitude qu'avait vite rejetée Franck Lucien Mémé, analyste sportif. Pour ce dernier «il faudrait mieux aller à une compétition avec des joueurs de la trempe de Choupo - Moting ou Clinton N'Jié en baisse de forme que d'aller avec un Ndip També en superbe forme » avait -il déclaré sur les antennes de la chaîne de télévision Canal 24 au lendemain de l'élimination de la Coupe des Confédérations en Russie en juin dernier.

Au lendemain de la victoire finale en terre gabonaise, le défenseur central Nicolas N'Koulou a décidé de prendre sa retraite internationale avec la sélection camerounaise. Même si ce dernier entend «se concentrer sur mon avenir en club», au sein de la tanière, l'on évoque autre chose.

En effet, le sociétaire du Torino (D1 Italienne) n'aurait pas digéré être relégué sur le banc de touche durant toutes les rencontre de la CAN 2017. Pareille situation pour Eric Maxime Choupo -Moting donc l'édition précédente de notre journal a souligné sa nette intention de ne plus revenir en sélection.

Les cas Toko Ekambi, Anatole Abang, Stéphane M'Bia... , interpellent davantage l'actuel sélectionneur des Lions indomptables limogé par le passé de plusieurs clubs européens et africains pour «incompétence notoire».

On voit mal cet entraîneur, sur qui pèsent de lourds soupçons de marchandage de places au sein de l'équipe nationale faire partie du groupe qui va préparer la CAN 2019 !

Cameroun

Rien n'arrête plus Aboubakar

En cette première moitié de saison, il est tout simplement inarrêtable. Actuellement, toutes… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.