9 Octobre 2017

Congo-Kinshasa: Evariste Mfaume - "L'impunité structurelle justifie les violences "

Alors que les violences se multiplient en RDC, certains y voient un signe du dysfonctionnement des forces de sécurité et de justice du pays.

Une vingtaine de personnes sont toujours portées disparues dans l'Est de la République démocratique du Congo. Des personnes disparues à Béni, où des combats à l'arme lourde ont été signalés entre les forces armées congolaises et des combattants du groupe armé ADF d'origine ougandaise.

La mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC, Monusco qui appuie les forces congolaises a également fait part de la mort d'un casque bleu et 12 autres soldats ont aussi été blessés.

Beni enregistre des attaques à répétition contre les civils. Depuis 2014, les massacres s'intensifient. Les rapports des différentes ONG font état de 800 morts et 180.000 déplacés.

"Les gens attaquent des civils en toute impunité, on ne sent pas de réelle volonté de déférer les coupables devant la justice", explique Evariste Mfaume, militant des droits de l'homme congolais et Directeur de Fizil Sud Kivu.

Interrogé par la Deutsche Welle, il pense que "des groupes armées locaux profitent certainement de la situation" et dénonces les atteintes aux droits humains ou les repercussions sur l'activité économique notamment.

Congo-Kinshasa

Manifestations du 28 novembre - Affrontement programmé entre la MP et le Rassemblement

Trois marches auront lieu le mardi 28 novembre dans la capitale : une signée Front pour le… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.