10 Octobre 2017

Mali: Le ministre des Finances exige des résultats pour allouer les budgets

« Désormais, les budgets des différents départements ne seront plus alloués sur la base d'indicateurs, mais de programmes pertinents et viables ».

Telle est la nouvelle exigence du ministre de l'Economie et des Finances. Dr Boubou Cissé s'attèlera à encourager cette mesure de gestion rationnelle et efficiente à ses collègues en vue de parvenir à l'atteinte des résultats fixés.

Sans doute, l'Etat malien a dégagé beaucoup d'approches stratégiques et pris des mesures pour assainir la gestion des deniers publics dans les départements ministériels. Mais, on a du mal à relever ce défi.

Face à ce constat, il est apparu nécessaire d'apporter des innovations qui sont introduites dans le budget 2018 et des nouvelles initiatives pour la moralisation des finances publiques.

Selon Dr. Boubou Cissé, la particularité du projet de loi des finances 2018 réside essentiellement dans la culture du résultat. Pour lui, il ne s'agit pas d'un budget de moyens, mais de résultats.

Pour ce faire, il indique que les budgets des différents départements ne seront plus alloués sur la base d'indicateurs, mais de programmes pertinents et viables.

« Aussi, lorsqu'un budget est alloué à un département et que ce dernier n'a pas pu atteindre les objectifs à lui assignés, il verra son budget à la baisse l'année suivante. Mais dans le cas contraire, il bénéficiera d'une augmentation de crédit », explique-t-il.

La mesure n'est pas méchante. Car dit-il, l'effet recherché est d'encourager les départements ministériels à l'atteinte des résultats fixés pour le bonheur des populations.

Mali

Conférence internationale argent sécurité et gouvernance démocratique en Afrique - L'argent au centre des échanges de Bamako

Bamako, Capitale du Mali a abrité la conférence internationale de dialogue politique sur le thème :… Plus »

Copyright © 2017 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.